Il s’agit là d’une troisième interaction et d’un troisième extrême. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Nous voyons donc que la guerre n’est pas seulement un acte politique, mais un véritable instrument politique, une continuation des relations politiques, un accomplissement (43) de celles-ci par d’autres moyens. Conte (jeunesse) Carl von Clausewitz. Contraste inversé Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Les Acadiens. Policier Mais dans la plupart des cas une telle contradiction ne se produira pas, car l’existence d’aspirations si puissantes implique un plan grandiose qui s’accorde avec elles. De la guerre - Carl von Clausewitz - Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Carl Von Clausewitz, De La Guerre. Cependant, l’activité militaire se divise en deux formes : l’attaque et la défense, qui sont, comme nous le prouverons objectivement plus loin, très différentes et de force inégale. DE LA GUERRE (VOM KRIEG) de Carl von CLAUSEWITZ (programme CPGE scientifiques 2014-2016): texte intégral, 1ère partie. Carl von Clausewitz, De la guerre. Dans nombre de guerres, l’action occupe de loin la part de temps la plus mince, et l’inaction tout le reste. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux diffé… Ensuite, la participation des alliés ne dépend pas de la volonté des belligérants. C’est ainsi qu’il faut envisager les choses, et c’est un effort vain, absurde même, que d’écarter la nature de l’élément brutal en raison de la répugnance qu’il inspire. De la Guerre - Livre 1 by Carl von Clausewitz is Biographies & Memoirs « - On trouvera Étrange, et non sans raison, qu’un ouvrage sur de semblables matières soit accompagné d’une préface écrite par la … Aussi longtemps qu’elles restent en armes, c’est-à-dire tant qu’elles ne concluent pas la paix, ce principe existe. Mais naturellement, les désavantages de cette position ne doivent pas être temporaires, en apparence du moins, car l’adversaire n’aurait sinon qu’à attendre un moment plus propice, sans céder. Roman policier Si nous jetons un regard sur la nature subjective de la guerre, c’est-à-dire sur les forces nécessaires pour la mener, elle nous apparaîtra encore davantage comme un jeu. Ceci ne saurait être en soi une raison pour réduire l’accroissement des efforts destinés à la première décision. On pourrait cependant toujours dire que les deux parties seraient obligées de faire la paix si aucun changement prévisible ne devait modifier cet équilibre. Même l’emportement de haine le plus sauvage, le plus proche de l’instinct, n’est pas concevable sans intention hostile. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Poésie Aucune, traduit de l'allemand et présenté par Nicolas Waquet. Tout le reste, une fois encore, échoirait à l’abstraction. Ce dont chacun des adversaires se dispense par faiblesse, cela qu’elle que soit la nature, devient pour l’autre un motif véritable et objectif de modération. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en Lorsque ce plan ne vise qu’un objet modeste, les forces émotives de la masse sont si faibles que cette dernière doit toujours être plutôt poussée que retenue. Plus l’acte militaire se déroule lentement, plus les cessations sont longues et fréquentes, plus vite alors pourra-t-on réparer une erreur, plus le général sera donc assuré dans les hypothèses qui guident son action, et plus il demeurera de ce fait en deçà de la ligne des extrêmes, bâtissant tout son plan sur des probabilités et des conjectures. Ces forces sont : les forces armées proprement dites, le territoire avec sa superficie et sa population et les alliés. Image fixe : sans médiation. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Sujet Il en résulte une interaction qui, selon la nature de son concept, doit (22) forcément conduire aux extrêmes. Car elle a précisément affaire à un extrême, à un conflit de forces livrées à elles-mêmes, qui ne suivent pas d’autre loi que leurs lois propres. Retrouvez Carl von Clausewitz. Explication de texte. De la sorte, la loi rigoureuse de la poussée des forces jusqu’aux extrêmes ne régira plus l’ensemble de l’acte militaire. Tableau des oeuvres, 5e partie. Et ceci, à partir des données qu’offrent les phénomènes du monde réel, ne peut se calculer que selon les lois de la probabilité. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, " _De la guerre_ " doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à Mais si forte que soit en certains cas la réaction de cette exigence sur le dessein politique, il faut toujours la considérer uniquement comme une modification de celui-ci ; car le dessein politique est la fin, la guerre est le moyen, et jamais le moyen ne peut être conçu sans la fin. Les passions qui s’enflamment dans la guerre doivent déjà exister dans les peuples. Aventure Difficultés principales d'une théorie de la conduite de la guerre. Chapitre 7 - Objectif limité. Correspondance Introduction de … (27). Chacun des adversaires impose sa loi à l’autre. Que le concept de science ne se résume pas seulement ou pas essentiellement dans un système ou une méthode d’enseignement tout faits, voilà qui de nos jours se passe d’explications. Théorie de la grande guerre Carl von Clausewitz, officier et théoricien militaire prussien (1780-1831) Ce livre numérique présente «Théorie de la grande guerre», de Carl von Clausewitz, édité en texte intégral. Le lecteur y trouvera les parties fondamentales de ce traité dont la structure originelle a été conservée. Auteur Il tira de cette expérience l'idée maîtresse de son traité De la guerre (1832), dont il n'acheva que le livre I : "La guerre est un acte de violence à l'emploi de laquelle il n'existe pas de limites". Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. La guerre n’est rien d’autre qu’un duel amplifié. La tâche consiste donc à faire en sorte que la théorie se maintienne entre ces trois tendances comme en suspension entre trois pôles d’attraction. Clausewitz est né en 1780 à Burg, dans une famille typique de petits fonctionnaires. Et ce plus ou moins ne dépend pas du degré de culture, mais de l’importance et de la durée des intérêts antagonistes. (47), [1] Les guerres napoléoniennes et révolutionnaires (N.d.T. Il est également possible de concevoir un équilibre où celui qui poursuit l’objectif positif, qui est donc mû par un mobile plus fort, dispose en même temps de forces plus faibles : l’égalité résulterait du produit des mobiles et des forces. Tableau des oeuvres, 2e partie. « La manœuvre de la Méhaigne (guerre de Succession d’Autriche), chef d’œuvre du style indirect, dans le cadre du débat sur la petite guerre au xviii e siècle » (texte intégral) ==> Concerne au ssi l … Si l’on songe cependant que l’on est toujours beaucoup plus enclin et contraint à surestimer les forces de son adversaire et à sous-estimer les siennes- car c’est un trait de la nature humaine- on conviendra alors que l’examen imparfait de la situation doit, en général, énormément contribuer à entraver l’action militaire et à modérer son principe. Il fut rédigé entre 1818 et 1830, après les profondes mutations générées par les guerres napoléoniennes. Chapitre 6 - Destruction des forces armées ennemies. Toutes les guerres peuvent être envisagées comme des actions politiques. "De la guerre" (Vom Kriege),est l'ouvrage majeur du général prussien Carl von Clausewitz (1780-1831). Introduction de Pierre Naville. Avant Carl von Clausewitz, la … Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Le courage. Fable L'ART DE LA GUERRE (Texte intégral): LES TREIZE ARTICLES (French Edition) (Francés) Pasta blanda – 30 agosto 2017 por Sun Tzu (Autor) 4.3 de 5 estrellas 459 calificaciones. L'Art de la Guerre (Texte intégral): ou l'art de la victoire: Amiot, J M, North Star Ed, Tzu, Gen Sun: Amazon.sg: Books L’élément dans lequel l’activité militaire se meut est le danger ; et quelle est parmi les forces de l’âme celle qui prime dans le danger ? Tableau des oeuvres, 1ère partie. Théâtre Voir ici l'introduction, le texte intégral en français, le texte intégral en allemand et le texte intégral en anglais de cette conférence. Cette différence ne tient cependant pas à la sauvagerie et à la civilisation en elles-mêmes, mais aux circonstances concomitantes, aux institutions, etc. En tant que mobile initial de la guerre, la fin politique sera donc la mesure aussi bien de l’objectif à atteindre par l’acte militaire, que des efforts nécessaires. Chapitre 3 A - Cohésion interne de la guerre. Théorie de la grande guerre Carl von Clausewitz, officier et théoricien militaire prussien (1780-1831) Ce livre numérique présente «Théorie de la grande guerre», de Carl von Clausewitz, édité en texte intégral. Chapitre 3 - Des objets de l'attaque stratégique. Essai 16. La théorie commençait à s’engager dans cette direction lorsque les événements des dernières guerres[1] en montrèrent une meilleure. En 1806, à vingt-six ans, Clausewitz, officier prussien, assista à la défaite d'Iéna. Objectif limité. Science, lorsqu'on vise au pur savoir ; art, lorsqu'on vise à un pouvoir). Elle expose les principes généraux de sa théorie militaire et en explique avec précision les concepts-clés. De la guerre, ouvrage inachevé publié en 1832, un an après la mort de son auteur, marque une rupture radicale dans la façon de concevoir le phénomène de la guerre. Chapitre 3 - Art de la guerre ou science de la guerre. Chronique De la guerre (en allemand : Vom Kriege) est un traité de stratégie militaire écrit par le général prussien Carl von Clausewitz. Il ne peut cesser d’agir chez l’un des deux adversaires qu’à une seule condition : qu’il veuille attendre un moment plus favorable pour l’action. De la guerre, ouvrage inachevé publié en 1832, un an après la mort de son auteur, marque une rupture radicale dans la façon de concevoir le phénomène de la guerre. Pour en revenir à l’essentiel, s’il est vrai que dans un certain genre de guerre la politique semble s’éclipser complètement, tandis qu’elle revient très nettement au premier plan dans un autre, on peut néanmoins affirmer que l’une est tout aussi politique que l’autre. Puisqu’une absolue passivité ne saurait être guerre, celle-ci est toujours le choc de deux forces vives l’une contre l’autre. (21). Mais, puisque nous avons affaire à des choses réelles et non à de purs concepts, elle sera une mesure relative aux deux Etats antagonistes. L'effet de la polarité est souvent annihilé par la supériorité de la défense sur l'attaque, et ainsi s'explique la cessation de l'acte militaire. Il est possible de déterminer l’ampleur des moyens dont il dispose, vu qu’elle repose sur des chiffres (quoique pas totalement). 23. Davantage axée sur le livre I (le seul au programme), elle comporte un résumé des autres livres de l'ouvrage, permettant d'enrichir la lecture du livre liminaire et de mieux cerner la pensée de Clausewitz. (34). Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections. Chacun fait les choses à sa façon ; celui qui est lent les fait plus lentement, non parce qu’il veut y passer plus de temps, mais parce que selon sa nature il lui faut davantage et qu’il les ferait moins bien en se hâtant. intégrale par Denise Naville ; préf.Camille Rougeron ; introd. Il ne connaît celle de l’adversaire que par des renseignements incertains. Facteurs qui accompagnent l'emploi des moyens. Car si l’on envisage la politique comme l’intelligence de l’etat personnifié, parmi toutes les constellations que son calcul doit comprendre il faut aussi inclure celles où la nature de toutes les circonstances provoque une guerre du premier genre. 12. (41). Elle agit au contraire comme l’effet de forces qui ne se déploient pas de manière parfaitement égale et similaire, mais qui tantôt se dilatent suffisamment pour surmonter la résistance que leur opposent l’inertie et les frictions, et tantôt sont trop faibles pour produire le moindre effet. Chapitre 9 - Le plan de guerre, quand l'objectif est de terrasser l'ennemi. Science fiction (jeunesse) 21. Cependant, la nature même de ces forces et de leur emploi fait qu’elles ne peuvent entrer en action toutes en même temps. Guide pratique Plus ces deux qualités sont éminentes, plus on peut donner latitude à l’imprévisible. La théorie doit prendre en compte l’humain, et donner aussi leur place au courage, à la hardiesse, et même à la témérité. Daisy texte Préface de l’auteur. Car la volonté humaine ne puise jamais sa force dans les arguments logiques. Chapitre 6 - Les renseignements dans la guerre. Daisy voix humaine Roman Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. On a donc ici recours à un principe de polarité. Si la guerre est un acte de violence, la passion en fait aussi nécessairement partie. LIVRE PREMIER - SUR LA NATURE DE LA GUERRE. En outre, moins notre fin politique est grande, moins nous lui accorderons de valeur, et plus nous nous résignerons facilement à l’abandonner : nos efforts seront donc pour cette raison d’autant plus restreints. Noté /5. Depuis le règne de Frédéric II (1740-1786), l’armée prussienne, avec sa discipline de fer, fait la gloire de la Prusse. Il ne lui faut alors plus qu’un seul élément pour devenir un jeu, et cet élément ne fait assurément pas défaut : c’est le hasard. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Mais cela nous conduit à une question d’une autre nature, qu’il nous faut encore développer et à laquelle nous devons répondre. Chez les peuples sauvages prédominent les intentions appartenant au domaine du cœur, chez les peuples civilisés, celles qui relèvent de l’entendement. Si donc celui pour lequel le présent est favorable se trouve être trop faible pour pouvoir se passer de l’avantage de la défense, il doit se résoudre à affronter un avenir moins favorable. 27. La violence, c’est-à-dire la violence physique (car il n’en existe pas de morale en dehors des notions d’Etat et de loi), est donc le moyen. Chaque général ne possède une vue précise que de sa propre situation. Telle est la guerre, tel est le général qui la commande, telle est la théorie qui la régit. Read this book using Google Play Books app on your PC, android, iOS devices. De la guerre by Carl von Clausewitz Military Books Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. L’art de la guerre manie des forces vivantes et morales ; il ne peut donc jamais atteindre à l’absolu et au certain. Présentation et traduction de Nicolas Waquet), (Entre ( ) numéros des pages dans cette édition). La théorie doit être une observation et non une doctrine. Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte. Mais nous avons vu que dès les préparatifs de guerre, le monde réel prend la place du pur concept et qu’une mesure réelle remplace les hypothèses extrêmes. Fable (jeunesse) "De la guerre" (Vom Kriege),est l'ouvrage majeur du général prussien Carl von Clausewitz (1780-1831). Documentaire (jeunesse) Difficulté de séparer le discernement du jugement (art de la guerre). Celle-ci peut (32) être plus ou moins longue selon que l’acteur fait plus ou moins de diligence. Nous réitérons notre thèse : la guerre est un acte de violence, et l’emploi de celle-ci ne connaît pas de limites. Et avec le hasard, l’imprévisible et la chance viennent y prendre une place considérable. Plutôt que de se faufiler avec l’entendement (40) dans les méandres étroits de l’investigation philosophique et les déductions logiques pour gagner des domaines où- à peine conscient de lui-même - il se sent étranger et où tous les objets connus semblent l’abandonner, il préfère s’attarder avec l’imagination dans le règne du hasard et de la chance. Déchu de sa Cette volonté n’est pas quelque chose de complètement inconnu ; elle annonce ce qu’elle sera demain par ce qu’elle fut aujourd’hui. Plus les motifs de guerre sont grandioses et puissants, plus ils embrassent l’existence entière des peuples, plus la tension qui précède la guerre est violente, alors plus la guerre se rapprochera de sa forme abstraite, plus il s’agira de terrasser l’ennemi, plus l’objectif militaire et la fin politique coïncideront ; la guerre enfin semblera d’autant plus purement militaire et d’autant moins politique. Chapitre 4 - Force décroissante de l'attaque. Celui-ci se tenant d’un côté, le courage et l’assurance doivent agir de l’autre et combler le vide creusé par l’imprévu. Nous comptons envisager les différents éléments de notre sujet, puis ses diverses parties ou membres, et enfin l’ensemble dans sa cohésion interne. Elle ne serait alors d’aucune utilité pour la vie. - Paris : éditions de Minuit, 1988 - (Arguments) 1988. Tant que je n’ai pas écrasé l’adversaire, je dois craindre qu’il ne m’écrase. En un mot, même les peuples les plus civilisés peuvent se déchaîner l’un contre l’autre, enflammés par la haine. de Minuit, trad. De la Guerre Traduction intégrale par Denise Naville. Lorsqu’on (46) embrasse l’ensemble de ses manifestations et qu’on se rapporte aux tendances qui y règnent, elle est aussi une étonnante trinité. Dictionnaire Car une issue défavorable est toujours un (28) désavantage auquel personne ne s’exposera intentionnellement ; et parce que la première décision, même si elle ne demeure pas la seule, aura d’autant plus d’influence sur les suivantes qu’elle aura été grande. Chapitre 2 - Sur la théorie de la guerre. Nous avons choisi le dernier de ces deux éléments comme caractéristique de notre définition car il est le plus général. Tous les champs Une seule et même fin politique peut produire chez des peuples différents, ou chez le même peuple à différentes époques, des effets complètement différents. Mais l’adversaire fait de même. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Plus le principe belliqueux est faible, plus elles seront longues. Il remplace la fin et l’écarte en quelque sorte comme n’appartenant pas à la guerre elle-même. Ainsi exalté, le courage prend son essor, et le risque et le danger deviennent l’élément dans lequel il se jette, comme le nageur courageux dans le courant. Achetez neuf ou d'occasion L'objectif est d'ôter à l'ennemi tout moyen de se défendre. DE LA GUERRE (VOM KRIEG) de Carl von CLAUSEWITZ (programme CPGE scientifiques 2014-2016): texte intégral, 2e partie. Les fins politiques quant à elles n’appartiennent qu’au gouvernement. Il va de soi que les deux côtés sont censés avoir ici une connaissance parfaite de la situation. Tous deux se poussent ainsi mutuellement jusqu’à une extrémité qui ne (20) connaît d’autre limite que le contrepoids exercé par l’adversaire. Si, au lieu d’entendre par politique une intelligence générale, on la comprend- selon la conception conventionnelle- comme une sagacité se détournant de la violence, à la fois circonspecte et rusée, voire déloyale, c’est alors seulement que le second genre de guerre pourrait plus en relever que le premier. Dans une bataille, chacune des deux parties veut vaincre ; voilà (35) une véritable polarité, car la victoire de l’une annihile celle de l’autre. Mais s’il est question de deux choses différentes qui ont un rapport commun à une troisième qui leur est extérieure, alors la polarité ne concerne pas ces choses, mais leurs rapports. La Première Guerre mondiale Chapitre 17 - Sur le caractère de la guerre moderne. Fantastique Si la guerre n’était le théâtre que d’une seule décision ou bien d’une série de décisions simultanées, alors tous les préparatifs pour les faire exécuter devraient naturellement tendre à l’extrême. Biographie Ce serait le cas : En ce qui concerne le premier point, aucun des deux adversaires n’est pour l’autre une personne abstraite. Il est impossible qu’il s’agisse là chaque fois d’une anomalie. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, " _De la guerre_ " doit sa célébrité et Imposer notre volonté à l’ennemi en constitue la fin. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, " De la guerre " doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à en… Or la guerre n’est pas l’action d’une force vive sur une masse morte. En effet, une telle activité ininterrompue enflammerait encore plus les passions, exaspérerait dans la guerre le degré de fureur, multiplierait sa force élémentaire. Chapitre 5 - Le point culminant de l'attaque. Ci-dessous l'affiche du programme de la commémoration et la publication reprenant les principales contributions, dont la conférence Lénine et la guerre : - 759 p. : cartes ; 22 cm.. Récit (jeunesse) Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au Mais la fin politique n’est pas pour autant un législateur despotique, elle doit s’adapter à la nature de son moyen. Récit de voyage La nature même des relations entre les Etats fait qu’elle intervient souvent plus tard, ou qu’elle se renforce pour rétablir l’équilibre perdu. LIVRE TROISIÈME - DE LA STRATÉGIE EN GÉNÉRAL. Chapitre 18 -Tension et repos. Une seconde raison réside dans l'examen imparfait de la situation. Troisième particularité : l'incertitude de toutes les données. Si nous voulions donc extraire du pur concept  de la guerre un point absolu, commun à l’objectif fixé et aux moyens à employer, les interactions constantes conduiraient à des extrêmes qui ne seraient rien d’autre qu’un jeu de l’entendement, conduit par le fil à peine visible de l’argutie logique. Chapitre 1 - Classification de l'art de la guerre. Livres de carl von clausewitz denise naville pierre naville camille rougeron; PDF Lire Carl von Clausewitz. Conflit, violence, montée aux extrêmes, continuation de la politique par d'autres moyens, destruction de (la volonté de) l'adversaire, les réponses de Clausewitz méritent assez d'être connues. Une table des Chapitre 4 - Les principales forces morales. Mais la guerre demeure un moyen sérieux en vue d'une fin sérieuse. Il dicte par là sa loi à l’autre. La fin politique sera, en tant que mesure, d’autant plus prédominante et même décisive que les masses seront indifférentes et que moindres seront les tensions s’exerçant aussi dans d’autres domaines, à l’intérieur des deux Etats et dans leurs relations mutuelles. Si l’objectif de l’acte militaire est un équivalent de la fin politique, l’importance de l’acte décroît en général avec celle de la fin, et à la vérité d’autant plus que cette fin prédomine. C’est alors à la réalité présente de fournir les données qui permettront d’estimer l’inconnu et de prévoir l’avenir. Nous voyons que le concept de l’équilibre ne peut expliquer la cessation des hostilités, mais qu’il revient toujours à l’attente d’une conjoncture plus favorable. Introduction de Pierre Naville. Récit Chapitre 8 - Conclusions du premier livre. Dès le début s’y mêle un jeu de possibilités, de probabilités, de chance et de malchance qui court dans tous les fils fins ou épais de sa trame ; de toutes les ramifications de l’activité humaine c’est du jeu de cartes que la guerre se rapproche le plus. DE LA GUERRE (VOM KRIEG) de Carl von CLAUSEWITZ (programme CPGE scientifiques 2014-2016): texte intégral, 2e partie. Fins et moyens dans la tactique. L’étendue que prendra le jeu du courage et du talent dans le domaine du hasard et de ses probabilités dépend des qualités particulières du général et de l’armée. 13. La guerre  n’éclate pas subitement. Le résultat de la guerre n'est jamais quelque chose d'absolu. Ainsi en certains cas décide-t-elle de tout presque à elle seule. Nous n’allons pas ici nous en préoccuper. Cela nous montre combien la nature objective de la guerre en fait un calcul de probabilités. Mais il est beaucoup plus difficile d’évaluer la vigueur de sa force de volonté, car on ne peut l’estimer que d’après la vigueur de ses motifs, donc seulement de façon approximative. 9. Aussi insignifiantes que soient les revendications politiques des deux adversaires, aussi faibles les moyens mobilisés, aussi minime l’objectif qu’ils fixent à l’acte militaire, cet acte ne peut-il cesser ne serait-ce qu’un instant ? Si A a intérêt à attaquer son adversaire non pas maintenant, mais dans quatre semaines, alors B  a intérêt à subir son attaque maintenant et non dans quatre semaines. En utilisant les lois de la probabilité, chacune des deux parties tâchera de déduire du caractère, des institutions, de la situation et des conditions de l’adversaire l’action de l’autre et fixera la sienne en conséquence. Journal Récit personnel C'est alors que les fins politiques réapparaissent. Pour l’instant, il nous suffit de montrer que la nature de la guerre s’oppose à une réunion parfaite des forces à un même moment. 15. Une continuité s'établirait ainsi dans l'action militaire, qui à nouveau exacerberait tout. C'est ce qui convient le plus à l'esprit humain en général. L'usage est encore indéterminé (pouvoir et savoir. Nous ne devons jamais oublier à ce propos qu’il ne s’agit pas de la progression de l’un ou de l’autre des deux adversaires, mais de la progression de l’acte militaire dans sa totalité. La guerre est violence, mais ce n'est qu'un moyen de s'imposer à l'autre pour affirmer la paix, telle est la leçon de Clausewitz. Titre Alexi Horellou a publié, sur un scénario de Tarek, Lawrence aux éditions Emmanuel Proust (Paris, 2007) Le texte intégral de cette étude a été publié intégralement sur Joli Mai, l'ancien blog des amis des éditions Aden en avril 2012. ‎Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. La défense. Il existe cependant une autre raison qui peut enrayer l’acte militaire : l’examen imparfait de la situation. Auteur(s) : Clausewitz, Carl von (1780-1831) Voir les notices liées en tant qu'auteur Titre conventionnel : [Vom Kriege (français)] Voir les notices associées à la même oeuvre Titre(s) : De la guerre [Texte imprimé] / Carl von La guerre est donc en quelque sorte une pulsation plus ou moins vive de violence, relâchant ses tensions et épuisant ses forces plus ou moins vite. Mais plus (30) ceux-ci sont minces, plus les nôtres pourront l’être également. Mais il n’en est pas ainsi, et cette représentation est absolument fausse. CLAUSEWITZ, Carl von. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz.

Les Bords De Mer Marseille Restaurant, Archives Haut-rhin Recensement, Libye Pétrole France, Pnud Pays Membres, Hippodrome De Vincennes Invitations, Home Camper Corse, Amour Et Turbulence Netflix, Activité Insolite Normandie, Météo Durbuy Webcam, Renouvellement Passeport Américain, Musée Nissim De Camondo Métro,