En s'adjugeant son 34e titre de champion d'Espagne, le Real Madrid prend ses distances avec le Barça, qui reste bloqué à 26 sacres. Le Real Madrid atteint la finale de la Coupe du Roi en 1924 mais s'incline face au Real Unión de Irun (0-1). Ces accusations n'ont pas été formellement prouvées et le résultat n'a pas été remis en cause[9]. En effet, le Real a aligné une composition d'équipe invalide lors du match aller des 16e de finale face à Cadix CF, le joueur Denis Cheryshev avait reçu un match de suspension à la suite d'une accumulation de cartons jaunes lors de sa saison avec Villarreal CF, il n'avait donc pas l'autorisation de jouer ce match. La saison 2008-09 est beaucoup plus difficile pour le Real. Fiche du joueur football Sergio RAMOS, jouant dans le club de REAL MADRID. Estimant que l'Estadio Chamartín n'est plus assez grand pour convenir aux ambitions du club, il fait construire un nouveau stade de 75 000 places, le Nuevo Estadio de Chamartín, inauguré le 14 décembre 1947 (le stade sera rebaptisé Estadio Santiago Bernabéu en 1955, en l'honneur du président du club). Pourtant il dépense 840 millions de francs pour se renforcer, dont la moitié pour débaucher la vedette du FC Barcelone, Luís Figo[43], alors considéré comme le meilleur joueur d'Europe[44], avec l'objectif de rentabiliser ces recrutements par l'augmentation des recettes du club. Ensuite, en 2002, un accord fut conclu avec Siemens Mobile et en 2006, le logo BenQ Siemens apparut sur le maillot. Ce n'est pas facile, car tous les joueurs veulent jouer un maximum de matchs. Le mercato estival est de nouveau chargé pour le club madrilène : ils réalisent leur premier achat de l'été dès le 3 juin en recrutant le jeune Daniel Carvajal, ancien joueur du Real Madrid Castilla, en provenance du Bayer Leverkusen pour la somme de 6,5 millions d'euros. Après le départ de plusieurs de ses joueurs à l'Atlético de Madrid, le Madrid FC absorbe le Moderno Football Club (es) (vainqueur du premier championnat régional en 1903), ce qui vaut d'être brièvement rebaptisé Madrid Moderno FC. Inauguré en 2005, ce centre s'étend sur 120 hectares et comprend plus de 21 000 m2 d'infrastructures. Sorti en 1/8 de finale face à l’Ajax Amsterdam en Ligue des champions, le Real Madrid annonce le retour de Zinédine Zidane[68]. En 2012, le club signe avec un accord avec les Émirats arabes unis afin de construire un parc thématique dont l'inauguration aura lieu en 2015 sur une île artificielle, le Real Madrid Resort Island. À l'extérieur, les couleurs traditionnelles du Real Madrid sont tout en noir ou tout en violet/bleu. Le 14 novembre 2007, le Bernabéu reçoit la qualification de « stade élite », rebaptisée par la suite catégorie 4 UEFA. C'est cependant insuffisant pour s'emparer du titre qui revient au FC Barcelone qui s'est imposé lors des deux Clásico. La nouvelle élimination du club en 1/8e de finales de la Ligue des champions face au Bayern Munich a aussi été mal digérée. Parmi les cinq membres de la Quinta del Buitre, seul Manolo Sanchís effectue toute sa carrière au Real[36],[37]. En Coupe d'Espagne, il est sévèrement battu dès les 1/16e de finales par le modeste club de 3e division Alcorcón et en Ligue des champions, il est éliminé pour la sixième année consécutive en 1/8e de finales par l'Olympique lyonnais. Plus grand nombre de titres consécutifs en, Plus grand nombre de saisons consécutives : 88 (codétenu avec l', Plus grand nombre de victoires en une saison : 32, soit 84,21 % des matchs (, Plus grand nombre de victoires à l'extérieur en une saison : 16, soit 84,21 % des matchs (, Plus grand nombre de points en une saison : 100 Points (, Plus petit nombre de défaites en une saison : 0 (1932), codétenu avec l', Plus grand nombre de buts marqués en une saison : 121, soit 3,18 par match en moyenne (2011-2012), Plus grand nombre de buts marqués en phase aller : 67, soit 3,53 par match en moyenne (2011-2012). Qui a gagné le plus de Clásicos en Liga ? Replica of Real Madrid's ninth Basketball EuroLeague won on 17-05-2015 at the Palacio de Deportes against Olympiakos. L'arbitrage des Anglais Ellis, à l'aller, et Leafe, au retour, est très critiqué par le Real[24]. Entre 1902 et 1931 le club a utilisé u écusson inspiré du blason de la ville de Madrid d'alors en matches officiels contre les autres clubs. Puis ils conservent leur titre l'année suivante. Lors de la première décennie de sa présidence, le Real Madrid ne remporte pas le championnat (il termine une fois à la 2e place en 1945) mais seulement la Copa del Generalísimo en 1946 et 1947, respectivement face à Valence CF (3-1) et au RCD Español (2-0), ainsi que la première édition de la Coupe Eva Duarte, ancêtre de la Supercoupe d'Espagne organisé par l'ambassadeur d'Argentine en l'honneur d'Eva Perón. Cependant, les résultats de ces dernières années sont en faveur du Real Madrid. Note(3): En 1960, le Real Madrid a participé à la première Coupe intercontinentale portant le blason de l'UEFA comme représentant européen dans la compétition. Pendant l'été il remporte à Caracas la Petite coupe du monde des clubs pour la 2e fois, après un succès en 1952. Le petit derby désigne des matchs contre le Rayo Vallecano situé dans le quartier de Vallecas, à Madrid mais aussi contre Getafe CF qui est situé à Getafe, dans la banlieue sud de Madrid. Le douzième trophée de la Liga se dispute à partir de la saison 2019-2020. Son dernier challenge, battre le record du plus grand nombre de matchs sans encaisser dans les cages du Real Madrid. Ce qui est un record[54]. Les merengues ont fait un match nul au Camp Nou (1-1), puis ont subi une lourde défaite au Santiago Bernabéu (0-3). Le merengues, pourtant dominateurs, sont battus par l'équipe de Jorge Sampaoli et s'inclinent pour la 1re fois après une série de 40 matchs sans défaites toutes compétitions confondues. Le 20 mai 2013 et par consentement mutuel, Florentino Pérez, président du Real Madrid annonce le départ de Mourinho en fin de saison. Note(4): Pendant l'année civile 2002, couvrant les moitiés des saisons 2001-02 et 2002-03, une chemise toute blanche a été utilisé (sans publicité et parrainage) pour marquer le "Centenaire du Club". Le 27 février 2019, le Real Madrid est éliminé en 1/2 finale de la Coupe du Roi par le FC Barcelone. Dans le reste du monde, la croix reste présente sur l'écusson et les maillots. Le match a été jusqu'en prolongations et le Real encaisse 2 nouveaux buts qui verront le trophée lui échapper des mains. En 2001, ce contrat prit fin et le club utilisa pour une saison le logo Realmadrid.com afin de promouvoir son site web. Au mercato estival, le Real enregistre les arrivées de Luka Modrić, en provenance de Tottenham Hotspur pour 35 millions d'euros et de Michael Essien en prêt avec option d'achat arrivant du Chelsea FC. Del Bosque, vainqueur des 8e et 9e Ligue des champions. Florentino Perez remet donc la main à la poche et débloque une enveloppe de presque 100 millions d'euros pour s'attacher les services de l'Argentin du Benfica Ángel Di María, des deux stars allemandes du Mondial 2010 Sami Khedira (Stuttgart) et Mesut Özil (Werder Brême), du Portugais de Chelsea Ricardo Carvalho et des Espagnols Sergio Canales (Racing Santander) et Pedro León (Getafe). En Ligue des champions, le Real Madrid finit premier de son groupe avec 6 victoires en 6 matchs. Il est suivi par le Real Madrid et l'Atletico Madrid, qui, pour le même nombre de matches joués, ont gagné respectivement 879 (2,29) et 744 (1,94) points. L'une des idées majeures de Santiago Bernabéu lors des premières années de sa présidence concerne la modernisation des installations[1]. Les Madrilènes dominent le championnat jusqu'à la dernière journée, où une défaite face à l'Athletic Bilbao offre le titre au FC Barcelone[5]. Le club change de stratégie et décide de faire signer au club des joueurs étrangers de classe mondiale. Le portugais aura marqué 450 buts en 438 matchs (meilleur buteur de l'histoire du club) et remporté 16 trophées : 4 Ligues des champions, 3 Coupes du monde des clubs, 3 Supercoupes de l'UEFA, 2 Championnats d'Espagne, 2 Coupes d'Espagne et 2 Supercoupes d'Espagne. Le match se termine par le score de 1-1 et le Real conserve ses 6 points d'avance sur le Barça et poursuit sa série d'invincibilité, qui est de 33 matchs sans la moindre défaite toutes compétitions confondues. Le club possède aussi des rivalités avec l'Atletico Madrid et Getafe. Cependant, en championnat, il offre un visage séduisant puisqu'il termine la saison avec un total de 96 points et est doté d'une puissance offensive impressionnante : 102 buts inscrits lors des 38e journées (2,68 buts par match) dont 60 à Santiago Bernabéu (3,16 buts par match) où seul le FC Barcelone a pu prendre des points. Seule la sélection la plus importante est indiquée. Et pour cela, elle a besoin d'un autre discours. Finalement, le 2 mai 2012, à la suite de la victoire 3 buts à 0 contre l'Athletic Bilbao, le Real Madrid gagne officiellement son 32e titre en championnat d'Espagne. Le 27 février 2006, à l'occasion d'un conseil extraordinaire des dirigeants du club, Florentino Pérez remet sa démission. Il y a aussi plusieurs vice présidents : le 1er est Fernando Fernández Tapias, le 2e Eduardo Fernández De Blas, et le 3e Pedro López Jiménez. Avec la Ligue des champions remporté à Kiev, le Real Madrid a atteint les 21 trophées, un de plus que ceu détenus par le Football Club Barcelone. Paco Gento est président d'honneur du club. Le 22 décembre, le Real Madrid remporte la Coupe du monde des clubs de la FIFA contre Al-Aïn (4-1), avec notamment un but du capitaine Sergio Ramos. En championnat, grâce à une victoire 2 buts à 1 contre le FC Barcelone le 21 avril 2012, le Real Madrid s'assure quasiment d'obtenir le titre en Liga, en possédant 7 points d'avance sur son rival. L'association de Di Stéfano et de Puskás connaît son apogée en finale de la Coupe d'Europe en 1960. En remportant le Championnat d'Espagne en Juillet 2020, le Real Madrid remporte son 92e titre. Les années 1960 virent la rivalité s'étendre au niveau européen lorsque les clubs se rencontrèrent deux années de suite en Coupe d'Europe, le Real Madrid s'imposant en 1960 et le FC Barcelone en 1961. Ce stade, d'une capacité de 5 000 places, est devenu la résidence du Real Madrid Castilla et a été nommé en l'honneur d'un ancien joueur du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano, aussi président d'honneur du club. Zidane, vainqueur de trois Ligue des champions consécutives (11e, 12e et 13e). Malgré ces dépenses, le Real Madrid termine la saison 2009-2010 sans gagner aucun titre et offre deux visages bien différents. Le 9 août, lors du premier match officiel de la saison 2016-2017, le Real Madrid est confronté au FC Séville pour la Supercoupe de l'UEFA 2016. Porté par les résultats en équipe de France, Kopa remporte à son tour le Ballon d'or (dont Di Stéfano a été placé « hors concours »)[21]. Vainqueur de très nombreux titres nationaux et internationaux, il a reçu de la Fédération internationale de football association (FIFA) le titre honorifique de plus grand club du XXe siècle. Ces achats s'avèrent payant pour le club puisque Carlo Ancelotti, épaulé de Zinédine Zidane, parvient à remporter la Coupe d'Espagne 2-1 face au FC Barcelone. Le Real Madrid de son côté, a le record d… Depuis octobre 2009, le joueur le plus capé de l'histoire du Real Madrid est Raúl avec 741 matchs officiels joués. Florentino Pérez, déjà président entre 2000 et 2006, se présente officieusement puis officiellement comme candidat à la présidence. Trois ans plus tard, des divergences dans le club ont donné lieu à une défection d'où le club est né et a adopté le nom de Madrid Foot-Ball Club en 1901. Le 27 juin, l'espagnol Isco quitte Málaga et rejoint le Real Madrid pour 30 millions d'euros (27 millions + 3 millions de bonus). La capacité du stade a fréquemment changé, culminant à 120 000 places après l'extension de 1953. Le 3 juin 2015, Carlo Ancelotti est limogé du Real Madrid a la suite d'une saison 2014-2015 sans titres majeurs, c'est donc l'espagnol Rafael Benítez qui est nommé pour 3 saisons. Cette saison-là, le jeu du Real est encore plus spectaculaire. L'idée d'un championnat national sur le modèle anglais apparaît en 1926. La nouvelle direction du Real comprend le retour de l'Argentin Jorge Valdano (joueur du Real entre 1984 et 1987 puis entraîneur entre 1994 et 1996) ainsi que de la nomination de Zinédine Zidane (légende du club entre 2001 et 2006) en tant que conseiller du président, tandis que Juande Ramos est remplacé par l'entraîneur de Villarreal, le Chilien Manuel Pellegrini. Les chaussettes noires de cet uniforme sont restées jusqu'en 1954. Les idées de Pérez n'ont pas grandement évolué en trois ans puisqu'il promet toujours l'achat de grands joueurs de renommée internationale pour redorer le blason du club et proposer un jeu offensif et spectaculaire qui plaira aux socios. Santiago Bernabéu reste celui qui a été le plus longtemps président du club (35 ans de 1943 à 1978). Gérald Darmanin, l'histoire de l'homme par qui le scandale arrive, Dix séries géniales dont vous n'avez (sans doute) jamais entendu parler. Seul un succès en Coupe d'Europe des clubs champions manque à cette formidable génération, éliminée trois années d'affilée en demi-finale. Le premier écusson avait un dessin simple qui consistait en un entrelacement des trois initiales du club, MCF pour Madrid Club de Fútbol, sur un fond bleu marine apposé sur le maillot blanc. Note:(1): Selon les actes fondateurs, le club a deux uniformes en fonction de la nature de la rencontre. Le 12 décembre, le Real Madrid concède sa plus lourde défaite à domicile dans son histoire en coupe d'europe en perdant 0-3 au Santiago Bernabéu contre le CSKA Moscou[64]. Le Real remporte également la Coupe du Roi en s'imposant 2-1 en finale face au FC Barcelone grâce notamment à un but de Gareth Bale.Cependant, en Liga, le Real termine à la 3e place à seulement trois points de l'Atlético Madrid, champion, et à égalité avec le FC Barcelone. En 1941, deux ans après la fin de la guerre civile espagnole, la couronne royale est réintroduite et la bande sombre conservée. La première édition a lieu au printemps 1929. Avec celui du Portugais, l'équipe blanche en a désormais décoché 27. "Je suis heureux, j'aime ce que je fais, c'est fabuleux." Le départ ou la retraite de ces grands joueurs internationaux au début des années 1960 lance l'ère des « Yé-yé » au Real Madrid. Il s'agit de Florentino Pérez qui a réalisé 4 des 10 transferts les plus onéreux de l'histoire (Cristiano Ronaldo, Bale, Rodríguez, Zidane). Mais un des présidents du Real Madrid est aujourd'hui dans l'histoire du football. Sur le plan économique, le club se rétablit : l'augmentation des recettes permet de combler sa dette et de moderniser ses installations (l'inauguration du nouveau complexe sportif de Valdebebas compense la vente du précédent centre à la ville de Madrid). Ancelotti, vainqueur de la 10e Ligue des champions. Face à un Barça orphelin de Neymar, un Atlético qui n'a pas pu se renforcer pour cause d'interdiction de recrutement et un FC Séville en pleine reconstruction après s'être séparé de son coach Jorge Sampaoli, le Real semble avoir une longueur d'avance sur ses concurrents nationaux. Cette équipe doit continuer à gagner. actualite Real Madrid: Zinedine Zidane, c'est un trophée tous les 13 matchs FOOTBALL. Le Real poursuit sa remontée à la suite de l'arrivée de Lorenzo Sanz à la présidence en 1995, qui attire en 1996 l'entraîneur vedette du Milan AC Fabio Capello. Le jeune attaquant Raúl de Tomás rejoint le Benfica Lisbonne pour un montant de 20 millions d'euros. À domicile, les couleurs traditionnelles du Real Madrid[92] sont tout en blanc et que les chaussettes fussent noires et bleu sombre dans 1911[Quoi ?]. Pendant l'été 1955, le Real remporte la Coupe latine, qui oppose les champions d'Espagne, d'Italie, de France et du Portugal, en battant, en finale au Parc des Princes, le Stade de Reims[14]. Fondé en 1902 par Julián Palacios et les frères Juan et Carlos Padrós, le Madrid Football Club se voit adjoindre en 1920 le titre Real (signifiant « royal » en espagnol) par le roi Alphonse XIII et son nom est hispanisé en 1941 pour devenir Real Madrid Club de Fútbol. Vainqueurs à l'aller (3-1), ses protégés l'ont à nouveau emporté au retour (2-0) grâce à une magnifique frappe du prodige espagnol Marco Asensio et un but de Karim Benzema. Le Real Madrid s'impose au sommet du football européen au milieu des années 1950, sous la présidence de Santiago Bernabéu, en remportant notamment les cinq premières éditions de la Coupe d'Europe des clubs champions. Dans la colonne « Autres » sont inclus tous les matchs disputés en Coupe intercontinentale, Coupe du monde des clubs FIFA, Coupe de la Ligue, Coupe Latine et Supercoupe d'Espagne. Le club madrilène remporte le trophée chaque année de 1932 à 1936, avant que n'éclate la Guerre civile. Cependant Capello n'est pas conservé par Calderón, on lui reproche principalement son approche tactique trop défensive qui déplaît aux supporters, toujours amateurs de jeu offensif et spectaculaire. D'une autre méthode de travail », Liste des capitaines de 1991 à aujourd'hui, et que les chaussettes fussent noires et bleu sombre dans 1911. Cette équipe doit continuer à gagner. Il remporte donc ses quatre premiers matchs pour un total de 15 buts marqués, deux buts encaissés et 3 clean-sheets. Le voisin le plus proche du Real Madrid est l'Atlético de Madrid ce qui engendre là aussi une certaine rivalité entre les supporters des deux clubs. Depuis, le Real Madrid s’est qualifié en demi-finale 8 fois consécutivement et a remporté 4 fois le trophée. Cette élimination marque aussi la fin de plus de 1000 jours de règne en tant que Champion d’Europe[66],[67]. Le 25 juin 2013, Carlo Ancelotti est officiellement entraîneur du Real pour trois saisons. Le joueur madrilène ayant remporté le plus de titres de champion d'Espagne est Paco Gento (1953-1971), lauréat à douze reprises. Il ne peut néanmoins pas empêcher la perte du titre en Liga pour le Real qui encaisse au passage une lourde défaite lors du Clásico à Bernabéu (2-6) et est une nouvelle fois éliminé en 1/8e de finales de la Ligue des champions face à Liverpool. Cette victoire permet aux hommes de Zidane d’enchaîner un 35e match consécutif sans défaite toutes compétitions confondues en 2016, invaincus depuis la défaite face à Wolfsburg en avril dernier (2-0). Les madrilènes l'emporte sur le score de 3-2 après prolongations et remportent la 3e Supercoupe de l'UEFA de l'histoire du club. Au niveau des départs, le Real Madrid se sépare de Mateo Kovačić, qui rejoint définitivement Chelsea à la suite de son prêt d’un an survenu la saison passée, le montant du transfert sélève a 50 millions d’euros[75]. Le surnom donné par les journalistes à ces joueurs est la « Quinta del Buitre » (« la bande du vautour » en espagnol)[4], du fait du surnom de leur chef de file, Emilio Butragueño, surnommé le Vautour pour sa capacité à « rôder » dans la surface de réparation pour profiter de la moindre occasion[33],[34]. Le 29 juin 1920, par un décret d'Alphonse XIII, devenu grand amateur de football, le club reçoit le titre de « Real » (royal), comme l'avait obtenu à partir de 1908 plusieurs clubs de football, dont la Real Sociedad de Fútbol de San Sebastián, le Real Club Deportivo Español de Barcelona, le Real Vigo Sporting Club ou le Real Betis Foot-ball Club de Séville[3]. Zinédine Zidane bat donc le record de Leo Beenhakker établit lors de la saison 1988/1989 qui était de 34 matchs sans défaite[48]. Le 26 mai, le Real Madrid remporte la Ligue des champions pour la 13e fois contre Liverpool (3-1) et devient la 1re équipe a gagner la compétition trois années de suite (depuis la nouvelle formule adoptée en 1993) après les victoires en 2016 et 2017. Le FC Barcelone, qui a remplacé Frank Rijkaard par Pep Guardiola durant l'intersaison, est revenu à son meilleur niveau. L'équipe remporte la 11e Ligue des Champions de l'histoire du club sur le score de 1-1 (5-3 t.a.b). Cependant, lors du match suivant, les madrilènes ratent l'occasion de battre le record du Barça en faisant match nul contre Villarreal (1-1). Après un intérim assuré, c'est finalement Ramón Calderón qui devient le nouveau président du Real Madrid le 2 juillet 2006. C'est un record pour un club espagnol. La saison 2011-2012 commence par la Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone. Bien qu'il ait rempli son armoire à trophée avec le Real Madrid, Zinédine Zidane aborde 2020 avec plusieurs objectifs qui lui tiennent à cœur pour son second mandat à la tête des Merengue. Le stade possède sa propre station de métro sur la ligne 10 appelée Santiago Bernabéu. Le stade est agrandi et sa capacité portée en juin 1954 à 125 000 places. Le Real Madrid de Zinedine Zidane a décroché jeudi 16 juillet le 34 e titre de champion d'Espagne de son histoire, le premier depuis 2017, en battant Villarreal 2-1 pour la 37 e journée de Liga. Le 23 novembre 1947, lors d'un match contre l'Atlético de Madrid au Metropolitano, le Real Madrid devint la première équipe espagnole à revêtir un maillot portant des numéros. Les 'Blaugranas ont remporté 5 Coupes d'Europe -1 Coupe d'Europe et 4 Ligue des champions-, 4 Coupes d'Europe des vainqueurs de coupe de football, 5 Supercoupes d'Europe, 3 Coupes des villes de foires -ancienne Coupe UEFA- et 2 Coupes Latines de Football. Beenhakker, vainqueur de trois Liga consécutives. Le second changement n'intervient qu'en 1920 sous la présidence de Pedro Parages. Gonzalo Higuaín et Cristiano Ronaldo deviennent d'ailleurs, à égalité, la paire d'attaquants la plus prolifique de l'histoire de la Liga (53 buts à eux deux, soit autant que le duo Eto'o-Messi la saison précédente). Les débuts en Liga sont plus compliqués pour l'équipe de José Mourinho puisque après 17e journées, le Real pointe déjà à 16 longueurs du rival barcelonais et à 7 points de l'Atlético Madrid. Le premier changement sur l'écusson intervient en 1908 lorsque les lettres adoptent une forme plus simple et sont inscrites dans un cercle. En avril 1960, l'ancien capitaine Miguel Muñoz, tout frais retraité, prend place sur le banc. Finaliste : 1903, 1916, 1918, 1924, 1929, 1930, 1933, 1940, 1943, 1958, 1960, 1961, 1968, 1979, 1983, 1990, 1992. En juillet 2000, l'ancien joueur du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano, a été nommé président d'honneur. Ensuite, le sponsor du Real Madrid est devenu Bwin.com à la suite des problèmes économiques de BenQ Siemens. Les dirigeants du club, devenu incontournable, participent logiquement à la création de la première fédération espagnole de football en 1909. C'est le début de l'âge d'or du Real Madrid. De ce fait, il acquiert son nom actuel : Real Madrid Club de Fútbol[2],[4]. Cependant, le Real Madrid est éliminé à ce niveau de la compétition. Le Real écrase le championnat d'Espagne, qu'il termine avec douze points d'avance sur l'Atlético de Madrid et vingt sur Barcelone. Le 11 juin, le brésilien Casemiro intègre l'équipe A du Real Madrid, qui a levé l'option d'achat de 6 millions d'euros à la suite du prêt accordé par le São Paulo FC. C'est la dixième (Décima en espagnol) Ligue des champions de l'histoire du club. Il est remplacé par le français Zinédine Zidane, nommé pour 3 saisons. Le Real élimine le Servette de Genève, le Partizan Belgrade et le Milan AC pour atteindre la finale, où il retrouve le Stade de Reims mené par Raymond Kopa. Actuellement, il s'agit de Fly Emirates. Le Real Madrid entretient des rivalités de longue date avec certains clubs, notamment le FC Barcelone (la confrontation entre les deux clubs, surnommée El Clásico, est l'une des plus célèbres de l'histoire du football) et avec l'autre grand club de la capitale espagnole l'Atlético de Madrid dans le derby madrilène. Cependant le Real déçoit toujours au niveau européen, ayant encore été éliminé au stade des 1/8e de finales par l'AS Rome. Le club obtient durant cette période le plus mauvais classement de son histoire en Liga avec une 11e place (sur 14) durant la saison 1947-1948, celle de l'inauguration du nouveau stade. Après un match indécis, le Real s'impose en prolongation, trois buts à deux[20]. L'abolition de la monarchie et l'instauration de la Seconde République en avril 1931 touche les symboles du club : il perd son titre de Real (redevenant le « Madrid Football Club ») et doit effacer la couronne, hommage à Alphonse XIII, de son blason. Enfin, le club profite de ses options d'achat pour faire revenir deux des joueurs qu'il a formés : Álvaro Arbeloa et Esteban Granero. Asier Illarramendi, ancien joueur de la Real Sociedad, signe à Real Madrid pour 32,19 millions d'euros. En tant que joueur, Muñoz avait fait partie de l'équipe, majoritairement composée de joueurs étrangers, qui avait dominé le football européen dans la deuxième partie des années 1950. Actuellement, le Real Madrid détient un titre européen de plus que le Barça. Zinédine Zidane devient le premier entraîneur de l'histoire de la Ligue des champions de l'UEFA, depuis sa création en 1955, à remporter trois coupes consécutivement. En 2000, la rivalité fut renforcée à la suite de la décision controversée de Luís Figo de quitter les Catalans pour rejoindre le club madrilène.