Les diff�rences entre les corans du peuple d�Al-Sham, en Iraq et Al-Hijaz (par Ibn Amer Al-Yahsoudy, d�c�d� en l�an 118 de l�H�gire). Par conséquent, il n’est pas approprié de vouloir absolument déterminer une grille de sept variantes de lecture différentes. Dans ce hadith, le Prophète, PSL, aurait dit que le Coran est descendu de sept portes qui reflètent ses sept variantes : la réprobation, l’obligation, l’autorisation, l’interdiction, l’univoque, l’équivoque, et les paraboles[0]. Cela se produit soit par l’emphase, soit par l’inclinaison phonétique soit par l’aspiration d’une lettre ou soit par l’incise. En effet, les sept lecteurs sont apparus postérieurement à l’époque prophétique, ils n’ont donc rien à voir avec les différentes variantes. A propos du coran de Qualown, la présentation de ce coran mentionne: « Il a été écrit d’après le récit de Abu- Mosa Ibn Mina, connu sous le nom de Qualown, comme le raconte … Étonné par cette différence, ‘Umar pressa Hishâm se rendre auprès du Prophète, PSL, pour vérifier sa lecture. (Gamee Al-Bayan dans l�ex�g�se du coran (Tafsir), partie 1 page 66), � le texte du coran n��tait pas fix� � mon �poque �. Ces variations enrichissent davantage la compréhension du croyant au sujet de la Parole divine. Les sciences du Coran sont toutes les sciences qui servent le Coran et cherchent à en explorer les secrets et les mystères. Il faut d’abord relever que l’expression arabe (les sept variantes) est polysémique. Il a même demandé à Gabriel d’augmenter les variantes de lecture jusqu’à ce qu’elles aient atteint le nombre sept[6]. Le saint Coran occupe un niveau suprême dans le cœur des musulmans. As-Suyû, Cette position reste, néanmoins, très fragile, car elle ne tient pas compte des traditions prophétiques qui insistent sur le nombre sept. Celui-ci r�cita. … Parmi lesquels nous pouvons citer : ‘Umar, ‘Uthmân, Ibn ‘Abbâs, Ibn Mas‘ûd, Ubayy, Anas, Hudhayfa et tant d’autres. Az-Zarkashî, al-Burhân, t. I, p. 24. Au Maroc, la récitation du Coran se fait selon la lecture (qirâ’a) dite « de Warsh (d’après Nâfi‘) ». Il va sans dire que les positions sont plurielles relatives à la délimitation de ces sept catégorisations. [0] Az-Zarkashî, al-Burhân, t. I, p. 26-25. Al-Bukhârî dans son, Il y a même un consensus sur ce sujet chez les compagnons comme l’atteste un discours public de ‘Uthmân lors de son califat dans lequel il a évoqué ces variantes admises par le Prophète, PSL. Selon le r�cit d�un groupe de compagnons, 21 compagnons, Othman d�clara � la tribune : � le proph�te, la paix soit sur lui, a dit : � le Coran est descendu en sept lettres. L’absolu et le relatif, 2. Bien entendu, cette segmentation est strictement arbitraire, car on pourrait allonger la liste de ces catégorisations indéfiniment. Louanges à Allah. Les lectures du Coran (en arabe : القراءات القرآنية), sont les méthodes de vocalisation du Coran.Elle naissent du rajout de signes diacritiques sur le squelette consonantique coranique mais ne sont fixées qu'au X e siècle, plusieurs siècle après la mise par écrit du rasm coranique. (Coran 2.127) Rabbana taqabbal minna innaka anta s-sami`ul-l-`alim 2. En revanche, cela ne peut aucunement désigner les sept lecteurs célèbres du Coran répertoriés comme des références en termes de mémorisation et de transmission. L’ambigüité de la concordance entre les sept variantes de lecture et les sept grands lecteurs a conduit quelques ulémas à confondre les deux catégories, Étant donné que la signification de l‘expression ‘‘sept variantes’’ n’a pas été déterminée de manière formelle par le Prophète, PSL, ni par les compagnons, les exégètes ont longuement divergé sur le sens à lui attribuer. La tradition prophétique à laquelle se réfèrent certains pour déterminer une autre catégorisation est faible comme le relève Ibn ’Abd Al-Barr. Ainsi, ce nombre désigne sept sciences différentes abordées par le coran. Aujourd’hui, la lecture, ou les lectures du texte coranique, ne doit pas simplement être d’ordre intellectuel, mais plutôt s’inscrire dans le contexte de la société où la personne, qui est amenée à lire et interpréter le Coran, vit. Al-Bour voyage dans les sept terres et les sept cieux2, délivrance des sept obscurités et des sept lumières3 et Abri de Dieu ceux qui y sont admis, bénéficient de la Protection de Dieu et jouissent de sa Proximité4. Il engendre des lois divines, spirituelles et matérielles. Les théoriciens du droit sont plutôt d’avis que le Coran se décline selon sept modalités différentes : . Ce cas est illustré par : «, La quatrième tournure consiste à modifier un terme par autre dont le sens les sonorités sont sensiblement différents, comme le terme (talh, La cinquième tournure consiste à modifier la place du mot dans le verset soit en l’avançant soit en le retardant. Les Salafs prêtaient une attention particulière au … Le-Coran.com est classé premier sur Google France pour l’apprentissage du Coran en ligne en français et souhaite maintenant développer ses ressources et ses fonctionnalités autour du Coran en arabe, et ainsi permettre au plus grand nombre de bénéficier d’un outil … Les prédécesseurs, qu'Allah leur fasse miséricorde, accordaient un intérêt particulier au Coran pendant ce mois béni. Cette position reste, néanmoins, très fragile, car elle ne tient pas compte des traditions prophétiques qui insistent sur le nombre sept. Les serments. Ces sourates sont la beauté du Coran: La lecture du Coran: L'incitation à mémoriser le Coran: L'oubli du Coran: Lisez le Coran en sept jours et ne le lisez pas en moins de trois: Apprenez le Coran en apprenant les versets cinq par cinq: Les talismans contenants du Coran, des invocations prophétiques ou des Noms d'Allah: Le Coran … Les mérites de la lecture du Coran sont nombreux macha Allah. Asadjda : La prosternation 36. Toutefois, en analysant l’étymologie du vocabulaire coranique, Al-Wâsitî a pu recenser plus d’une quarantaine de dialectes différents[9]. La science des attributs de pardon et de châtiment, 6. La recherche de la compréhension de chacun de ces aspects a conduit à l’émergen… Par conséquent, il n’est pas approprié de vouloir absolument déterminer une grille de sept variantes de lecture différentes. Cette ultime explication nous paraît la plus convaincante parmi toutes celles que nous avons évoquées. Dans la culture arabe, ce chiffre n’indique pas forcément le numéral cardinal. Une étude globale du texte coranique réalisée par Ibn Al-Djazarî à ce propos démontre que les sept variantes de lecture fait référence aux sept tournures par lesquels certains versets peuvent être lus[]. C'est la m�me chose avec les quatre �vangiles mais nous n'avons pas br�l�s les autres, comme Othman l�a fait avec les corans, mais nous les gardons comme des paroles inspir�es de Dieu dans l�unique Evangile. Le musulman doit donc réciter le Quran un grand nombre de fois. Il est aussi par ses bienfaits, un remède pour toutes … 1. Outhmân Ibn ‘Affân rapporte que le Messager d'Allah a dit : "Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne aux autres." Une partie d’entre eux est d’avis que le terme sept ne fait pas référence au chiffre, mais à une grande quantité. Premièrement, la majorité des ulémas issus des spécialistes des lectures (du Coran) et des fondements des études sur leCoran soutiennent que les sept lectures du Coran sont reçues par des voies concordantes depuis le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). Adoukhan La fumée 56. . LES CIRCONSTANCES DE LA RÉVÉLATION (DERNIÈRE PARTIE). S'adressant alors � moi il me dit de r�citer. Je fus sur le point de me pr�cipiter imm�diatement sur H�cham...Je le tra�nai devant l'Envoy� de Dieu et dis � ce dernier: Je viens d'entendre cet homme r�citer le Coran autrement que tu me l'as fait r�citer toi-m�me. Elle … C’est la signification exacte des sept variantes de lecture qui a provoqué de nombreux désaccords chez les commentateurs de cette tradition. Les diff�rences entre les corans des peuples de Al-Madina, Al-Kophah et Al-Basra (par Al-Kithany). � ce qui diff�re dans les sept lettres c�est l�expression, mais la signification est la m�me, .. le proph�te a approuv� les sept lettres et il a ordonn� de les conserver ? Le nombre sept désigne par conséquent autre chose. Les ouvrages qui traitent la question des variations se divisent en trois catégories. Au sujet des combattants dans voie de Dieu, dans une lecture nous lisons : «, La sixième tournure consiste à modifier les connecteurs logiques comme les conjonctions de coordination soit en les ajoutant soit en les retirant. De plus, ‘Umar et Hishâm qui ont divergé sur la lecture de sourate Le Décernement sont tous deux de Quraysh. Lire et écouter les sourates du Coran en ligne en arabe. Les traditions prophétiques qui évoquent clairement les sept variantes de lecture sont notoires. Toi qui entends et sais tout ! L’abrégé et le développé, 6. [3] Al-Qâsimî, Mahâsin at-ta’wîl, t. I, p. 82. En effet, ce Coran a été révélé suivant sept aḥruf. Le site Islamzoom.com vous propose gratuitement et en ligne les récitations coraniques d’une cinquantaine de Moukri’nes (les réciteurs), à votre grande … les six autres lettres ou �ditions ont �t� abandonn�es par Uthman qui a interdit leur r�citation �. Programme de lecture du Coran pendant le mois de Ramadan (en 15 jours) Le mois de Ramadan est le mois du Quran. La science du monothéisme pur, 3. »(Hadith rapporté par At-Tirmidhi et An-Nassaï) Elle doit être employée à l'ouverture et à la fermeture de toutes invocation. Les Sept Ahruf (diverses lectures du Coran / Qiraat) sont associés aux sciences linguistiques et à l'ingénierie linguistique et aux guides de pathologie linguistique révélés avec le Saint Coran: Savez-vous que le Coran confirme les … Le Prophète, PSL, attirait l’attention des croyants sur ce nombre à diverses occasions. La lecture du Coran aide à activer les neurones, et l'écoute de la récitation du Coran met fin à l'ennui, au stress, à la dispersion et à l'oubli. Et ce, même si tu ne prends pas de cours, et même si tu n’as pas la langue arabe… Informe-toi sur l’importance et les mérites de la lecture du Coran. Nous avons déjà réfuté l’amalgame fait entre les sept variantes de lecture et les sept grands lecteurs. En effet, il existe plusieurs façon de réciter le texte du Coran que les savants ont divisé en trois catégories : Récitez-le de la manière qui vous est facile. Or l'Envoy� de Dieu me l'avait fait r�citer lui-m�me. Le terme ‘‘as-sirât’’[3] qui signifie la voie peut aussi s’écrire avec la lettre ‘‘sîn س’’. (rapporté par at-Tirmidhi et ad-Dirami d'après Anas.) Alors qu’une autre partie est d’avis qu’il s’agit plutôt de Hudhayl, Kinâna, Qays, Dhabba, Taym Ar-Rabâb, Assad et Quraysh[8]. Ce cas est illustré par : « Qui respectent les dépôts qu’on leur a confiés et leurs engagements »[4], le terme (dépôts لِأَماناتِهِمْ) se lit aussi au singulier. � Les anc�tres de la nation et les meilleurs imams comprennent le sens de l�expression � Le Coran est descendu en sept lettres � comme : il est venu avec sept accents diff�rents et on a recommand� de le r�citer en sept langues, en utilisant des mots diff�rents et en accord avec les significations [diverses]. a lecture du Coran possède des bienfaits majeurs, elle occupe une place de choix dans la vie d'un musulman. 1) Abu Gaffer Al-Nahass a �crit dans son livre (� l�abrogeant et l�abrog� �). As-Suyûtî affirme qu’il existe une quarantaine d’opinions différentes sur ce sujet[5]. At-Tabarî rapporte dans son Tafsîr un propos prophétique dans lequel il y est dit que tant que le sens du verset n’est pas modifié, il est permis de changer un mot pour un autre[]. Ibn ‘’Abd Al-Barr a réfuté cet avis en affirmant que si cela faisait référence aux différents dialectes, les compagnons ne se seraient pas disputés à ce sujet, chacun aurait naturellement opté pour le dialecte de la tribu qui lui convient le mieux. Les sept lectures du Coran Le Coran a été révélé de 7 manières différentes: ... Nous avons encore aujourd'hui le Coran d’Othman et le coran de Qualown. Lache-le, me dit le Proph�te; et il dit � H�cham de r�citer. C’est la base. Mais que s�est-il pass� ? [4] Cette position est attribuée à al-Khalîl b. Ahmad, Cf. Ø  La septième tournure consiste à modifier la prononciation d’un terme ou d’une lettre en fonction des dialectes des tribus arabes. De plus, ‘Umar et Hishâm qui ont divergé sur la lecture de sourate, Dans ce hadith, le Prophète, PSL, aurait dit que le Coran est descendu de sept portes qui reflètent ses sept variantes : la réprobation, l’obligation, l’autorisation, l’interdiction, l’univoque, l’équivoque, et les paraboles, Toutefois, la pire de toutes ces catégorisations reste celle de dire qu’un même terme coranique peut être remplacé par sept autres synonymes sans altérer le contenu du Coran. Toute interrogation évoquée dans le Coran et sollicitée par les compagnons auprès du Prophète (PSL) est formulée suivant... D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? De nos jours, les célèbres lectures utilisées sont : Warsh, Naafi et Hafs rapportant d’Assim. En effet, les sept lecteurs sont apparus postérieurement à l’époque prophétique, ils n’ont donc rien à voir avec les différentes variantes. puis onze sourates. Ø  La cinquième tournure consiste à modifier la place du mot dans le verset soit en l’avançant soit en le retardant. Comme nous l’avons auparavant signalé, le Coran est fondamentalement inimitable par les termes dont il fait usage. Les traditions prophétiques qui évoquent clairement les sept variantes de lecture sont notoires. Alwaqia : L'événement 67. En fonction du contexte, il peut désigner aussi la multiplicité dans les unités comme le nombre soixante-dix désigne la multiplicité dans les dizaines et le nombre sept cent désigne la multiplicité dans les centaines. Les orientalistes se sont saisis de cette faille pour dire que le Coran était lu selon la guise de chacun[2]. Al-Moulk : La royauté 76. Étant donné que la signification de l‘expression ‘‘sept variantes’’ n’a pas été déterminée de manière formelle par le Prophète, PSL, ni par les compagnons, les exégètes ont longuement divergé sur le sens à lui attribuer. Les partisans de cet avis considèrent que les sept variantes de lecture sont en réalité une manière de faciliter la lecture du Coran et sa mémorisation. BismiLlâhi ar-Rahmani ar-Rahim, Les Mashaykh ont mentionnés six adabs (règles de convenances) extérieures et six intérieures nécessaires à la lecture du Coran : Ø  La quatrième tournure consiste à modifier un terme par autre dont le sens les sonorités sont sensiblement différents, comme le terme (talh طلح) qui se lit aussi (tal‘ طلع)[5] . Au sujet des combattants dans voie de Dieu, dans une lecture nous lisons : « Ils tuent et se font tuer », dans une autre variante nous lisons : « Ils se font tuer et tuent »[6]. La science de la résurrection, 7. Ils consacraient une grande partie de leur temps à la lecture du Coran et ils pouvaient même abandonner l’enseignement du savoir religieux pour s’y consacrer. 2) Cette expression �tait mentionn�e aussi dans un r�cit sacr� du proph�te, la paix soit sur lui, rapport� par le Sheikh Jalal El-Din Al- Syouty de la mani�re suivante : Source: la perfection des sciences du coran, partie 1, page 46,51, Gamee Al-Bayan dans l�ex�g�se du coran (Tafsir), partie 1 page 48. Cela est considéré comme une indication de la supériorité du Coran … Seul un petit nombre (7, 10, 14) sont … Al-Fatiha : Le Prologue 32. Il s’agit de l’une des deux versions actuellement les … D’ailleurs, la majeure partie des savants est de cet avis, comme le soutient le traditionniste Ibn Hibbân[7]. Ici le cas sujet devient dans une variante le complément d’agent : «, La seconde tournure consiste à modifier seulement la graphie du, La troisième tournure consiste à modifier le genre et le nombre dans le verset. Les sept Lecteurs du Coran. `Othmaan, qu’Allah soit satisfait de lui, achevait la lecture du Coran … La plupart d'entre nous considèrent le Ramadan comme le mois du jeûne.Bien que cela soit vrai, le jeûne n'est pas la seule caractéristique déterminante de ce mois. En recensant les compagnons qui ont rapporté des traditions faisaient état des sept variantes de lecture As-Suyûtî en a énuméré plus d’une vingtaine. Dans cette 24e leçon de Tajwid, nous allons apprendre les différents modes de récitation du Saint Coran. Allah décrit le Ramadan comme le mois du Coran : “(Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du … Dans cette nouvelle leçon pour apprendre la lecture du Saint Coran, nous allons étudier les sept variantes de cette lettre Alif – ا. 'Âmir Dameshqî' (118 h.) Abdullah b. Kathîr Makki (120 h.) Âsim b. Abî al-Nujûd … En effet, notre Noble Prophète ('alayhi salat wa salam) a dit dans un hadith rapporté par Muslim : « Lisez le Coran ! La science des attributs de l’Essence de Dieu, 4. puis neuf sourates. Pour cette dernière catégorie nous pouvons citer deux ouvrages de référence : - Al-Ahruf as-sab‘a de Abû ‘Amrû Ad-Dânî. le proph�te de Dieu, la paix soit sur lui, a dit � ceux qui doutaient : � Dieu m�a ordonn� de lire [� haute voix] le coran en sept lettres. Yasin 44. Il est mentionn� dans l'encyclop�die arabe simplifi�e, sous le titre � Uthman Bin Affan � qu�il y avait une forte dissension � l'�gard d'Othman, qui s�est achev�e par une r�volution et son assassinat. Il ré... D’après Djâbir b. Jusqu’au jour où on se rend compte que NON, c’est pas pareil. Cela se produit soit par l’emphase, soit par l’inclinaison phonétique soit par l’aspiration d’une lettre ou soit par l’incise. La simplification dont il est question ne rentre pas dans le cadre de la révélation du Coran, elle concerne seulement son interprétation. La raison des sept modes de récitation du Coran Comme j’appelle les non-musulmans à l’Islam je voudrais que vous m’expliquiez la raison de la diversité des lectures du Coran j’ai foi en le fait que le Coran est unique et qu’Allah exalté soit-Il le préserve mais je cherche un moyen convenable pour expliquer cela aux non … Un autre avis tout aussi faible soutient que les sept variantes font référence à sept dialectes différents parmi les tribus arabes. Ce qui fait de cette particularité un élément incontestable du Coran[3]. Chaque Sourate du Saint Coran, est composée d’Ayats. L’abrogé et l’abrogeant, 5. Introduction. Ø  La troisième tournure consiste à modifier le genre et le nombre dans le verset. Al-Insan : L'homme 85. Le Prophète, PSL, a souhaité simplifier la lecture pour ceux qui avaient des difficultés à lire certains versets. Toutes se suffisent [= chacune est compl�te ] �. Ainsi Uthman a rassembl�s les sept corans et les a fait br�ler, � l�exception d�un seul. C'est bien ainsi que cette sourate a �t� r�v�l�e, ajouta-t-il encore. puis cinq sourates. Il est dit en outre que cette sourate sera un intercesseur le Jour du Jugement.-Sourate Yâsîn [36] Le Prophète a dit : " Toute chose a un coeur, et le coeur du Coran est la sourate Yâsîn. c�est parce que les Musulmans �taient en conflit au sujet de la pr�f�rence pour telle ou telle des diff�rentes �ditions du coran. Ø  La seconde tournure consiste à modifier seulement la graphie du mot sans toucher au sens. Par exemple, le nom Mûssâ peut se lire aussi : « Mûssé », « C'est ainsi qu'� �t� r�v�l�e cette sourate, ajouta le Proph�te. - An-Nashr fî al-qirâ’ât al-‘ashr de Ibn Al-Djazarî. Nous excluons cette option pour des raisons qui relèvent de l’évidence. Ainsi il est clair qu�il y avait sept corans diff�rents, tous autoris�s. Les sept lecteurs du Coran (al-Qira' al-Saba'a, القراء السبعة) du deuxième siècle de l'hégire qui avaient des divergences à propos de la lecture de certains termes coraniques, sont les personnes suivantes: Abdullah b. Introduction La lettre alif – ا – est particulière car elle peut être récitée de différentes façon. Une étude globale du texte coranique réalisée par Ibn Al-Djazarî à ce propos démontre que les sept variantes de lecture fait référence aux sept tournures par lesquels certains versets peuvent être lus, La première tournure consiste à modifier la fonction grammaticale d’un mot. Elles ont été rapportées de diverses manières par différents compagnons. Voici quelques exemples qui illustrent son analyse : Ø  La première tournure consiste à modifier la fonction grammaticale d’un mot. Il est, par conséquent, strictement interdit de lire le Coran autrement que par les mots qui furent révélés au Prophète, PSL, et transmis de façon notoire jusqu’à notre époque. Pour beaucoup , la lecture du Coran et l’arabe, c’est la même chose. Ici le cas sujet devient dans une variante le complément d’agent : « Adam recueillit de son seigneur certains paroles » ou : « Certaines paroles de son Seigneur furent recueillies par Adam »[2]. En réalité, les traditions qui autorisent la lecture par le sens ont été mal assimilées par les défenseurs de cette théorie. Elles ont été rapportées de diverses manières par différents compagnons. Découvrez sur Assabile la quintessence de l'Islam à travers les multiples récitations du Saint Coran proposées au fil des pages, les leçons et chants religieux ainsi que de multiples articles de tous bords. Toutefois, la pire de toutes ces catégorisations reste celle de dire qu’un même terme coranique peut être remplacé par sept autres synonymes sans altérer le contenu du Coran. ‘Abdillâh, les compagnons du Prophète (PSL) pratiquaient le retrait... D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n... Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. [2] Ibn Abî Usâma, al-Musnad, t. II, p. 734. » » Le mot ḥarf (pluriel : aḥruf) signifie littéralement « lettre », et est utilisé à propos du Coran comme synonyme de qirâʾa (« lecture »). Il y a même un consensus sur ce sujet chez les compagnons comme l’atteste un discours public de ‘Uthmân lors de son califat dans lequel il a évoqué ces variantes admises par le Prophète, PSL. Il faut alors chercher ce que ce nombre peut bien désigner. Plusieurs versets dans le coran incitent les musulmans à le lire et montrent le degré d'importance que Dieu y accorde et comment les croyants qui lisent le livre sacré sont récompensés dans l'au-delà. Les Compagnons divisaient le Coran en sept c’est-à-dire qu’ils finissaient le Coran tous les sept jours. Si les autres religions du livre ont connu des problématiques similaires, pour ce qui les concerne, l’enjeu d’une lecture littérale n’a aujourd’hui plus guère d’importance. Chacun d�entre eux �tait acharn� � [garder] l��dition qu�il avait. At-, Les orientalistes se sont saisis de cette faille pour dire que le Coran était lu selon la guise de chacun, La question reste toujours posée pour connaître la signification de ces sept variantes de lecture. Il a même demandé à Gabriel d’augmenter les variantes de lecture jusqu’à ce qu’elles aient atteint le nombre sept. Une partie pense qu’il s’agit des tribus de : Quraysh, Hudhayl, Tamîm,  Azd, Rabî‘a, Hawâzin et Sa‘d b. Bakr. Les règles du Tajwid sont les règles qui permettent de lire correctement le Coran et d’embellir sa lecture. La science prophétique. puis sept sourates. Ils ont, de même, divergé sur la désignation de ces tribus. (Rapporté par Boukhârî) Voici une série de cours très intéressants sur le Tajwid. Les partisans de cet avis considèrent que les sept variantes de lecture sont en réalité une manière de faciliter la lecture du Coran et sa mémorisation. L’exceptionnel 7. Awss bnou Hudhaifah a dit : "J’ai demandé aux Compagnons du Messager d’Allah comment divisiez vous le Coran en hizb ils dirent : trois sourates.

Recette Gastronomique Marocaine, Les Liaisons Dangereuses Critique De La Société, Tchadcarriere Recrutement 2020, Autotour Crète En Famille, Exposition Paris Grand Palais, Garou Belle Mp3, Coupe Du Monde 1982 Italie - Brésil,