Les vainqueurs ont établi une dictature présidée par le général Franco et qui a duré jusqu’à l’année 1975. 22 février : Reprise de Teruel par lesfranquistes. 100 000 à 285 000 soldats morts au combat (pertes militaires directes), 10 000 à 150 000 civils morts des bombardements, 40 000 à 200 000 exécutions en zone nationaliste, 20 000 à 86 000 exécutions en zone républicaine, 30 000 à 200 000 exécutions par le gouvernement franquiste entre 1939 et 1943. Merci de nous faire partager vos connaissances sur la guerre d’espagne. Comme toujours dans ce genre de conflit, la guerre civile en Espagne tire ses origines d'un profond malaise au sein de la société. 17 mai : Formation du gouvernement Negrín en zone républicaine. La plupart des bâtiments de la Marine sont restés aux mains de la République, mais les marins, sans leurs officiers, ne sont pas capables d’en faire un bon usage. 1873. La CNT doit renoncer à sa position dominante et le POUM est mis hors la loi. La non-intervention de la France et du Royaume-Uni. Cette cohésion fut un des facteurs essentiels du succès. Elle durera trois ans et fera environ 400.000 morts, jusqu'à la victoire, en 1939, des nationalistes menés par Franco. L’essentiel de l’aviation républicaine se trouve constitué très vite par les avions d’origine russe. Elle comprenait les monarchistes alphonsistes et les amis de Gil Robles, mais les éléments les plus actifs étaient les carlistes et les phalangistes, ceux-ci privés de leur chef, José Antonio Primo de Rivera, emprisonné puis exécuté à Alicante. Mais la guerre a également été marquée par des tueries en dehors des combats à proprement parler. sur le plan diplomatique, il s’agit de convaincre les démocraties occidentales que le combat de l’Espagne républicaine est aussi le leur et que sa défaite sera le prélude de sa propre défaite.  Il mit son espoir dans l’imminence d’une guerre européenne opposant les démocraties libérales à l’Axe ; pour prolonger la lutte jusque-là, il se rapprocha du Parti communiste, le seul qui fût organisé, influent et résolu. Nulle part l’anarcho-syndicalisme, groupé dans la C.N.T. Télescope géant EELT : l'Espagne le veut chez elle ! Quels sont les programmes et outils nécessaires pour les études et les projets universitaires ? En effet nous nous contenterons de la première moitié du XXème siècle en Espagne, à l’époque de la terrible Guerre Civile … Ces organes d’un nouveau pouvoir, organisent des milices pour combattre les nationalistes, réorganisent les transports, l’approvisionnement des villes, transformant des usines pour les besoins de la guerre. 24 juillet : Début de l’aide de la France aux Républicains espagnols. Cette guerre civile fut également le théâtre des prémices de la Seconde Guerre mondiale, les futurs belligérants européens commençant à s’y affronter plus ou moins directement : l’Allemagne d’Hitler et l’Italie de Mussolini apportèrent leur soutien à Franco, tandis que l’Union soviétique de Staline vendit des armes aux républicains (tout en cherchant la prise de pouvoir au sein de la République). Échec du soulèvement nationaliste à Madrid et à Barcelone. Chaque pays se voit chargé d’empêcher la livraison d’armes en Espagne : les Britanniques doivent assurer le respect d’un embargo sur les armes dans l’Atlantique, la France dans les Pyrénées, et l’Italie sur la côte méditerranéenne. La constitution, en 1933, d’un nouveau parti réunissant la Phalange de José Antonio Primo de Rivera, fils du dictateur, et les Juntes offensives national-syndicalistes (J.O.N.S.) Golden Gate : quelle est l'histoire du célèbre pont de San Francisco ? L’Espagne a commémoré la semaine dernière l’anniversaire de la guerre meurtrière du siècle passé, connue sous le nom de Guerre civile espagnole. Actuellement, les estimations les plus sérieuses varient entre 380 000 et 451 000 morts des conséquences directes de la guerre. 24 juillet : Dernière grande offensiverépublicaine sur l’Ebre. Très très très intéressant, je comprends mieux, les causes, les enjeux et le déroulement de la guerre civile espagnole. Alors Léon Blum doit faire marche arrière devant l’opposition de la droite, des radicaux (Édouard Herriot), du président modéré Albert Lebrun. Elle vit en particulier les premiers bombardements militaires sur les civils, perpétrés par l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, alliés de Franco, l’élimination du POUM antistalinien par le NKVD et l’assassinat de plusieurs responsables POUMistes et anarchistes par le Parti communiste espagnol, des massacres spontanés de suspects, d’hommes d’Église ou de membres des classes moyennes et dirigeantes par des anarchistes et des communistes dans les mois qui suivirent la sédition militaire, tandis que le nouvel État nationaliste se construisait à travers la terreur et l’épuration systématiques. À ces tueries s’ajoutèrent les incendies d’églises et de couvents, les profanations d’autels et de sépultures. Très bon document, le gouvernement français ne pouvait pas savoir qu’il y aurait une deuxième guerre mondiale. Votre blog est passionnant. » Aujourd’hui nous savons que si la France aurait aidé les républicains Espagnoles la Guerre de 1939 /1945 n’aurait pas eu lieu. Bravo au auteurs de ce documents. A aucun moment cependant l’appui fourni par Staline n’a pris un caractère désintéressé. Ajoutons quà cette époque de grandes luttes idéologiques entre communisme, fascisme et libéralisme se déroulent en Europe et qu… Après la remise en ordre en Catalogne, le Conseil d’Aragon, dominé par les anarchistes, est dissous en août 1937. Dès lors, les partisans de la droite et de la gauche se déchirent. L'un des plus célèbres tableaux de Pablo Picasso. C’est la Komintern qui se charge du recrutement des volontaires et de son acheminement ver l’Espagne. Tout d’abord je m’aperçois voulant répondre à Alexia que j’ai oublié la dernière fois d’inscrire le lien de l’association Mémoria i Exilio dont je suis membre. Zone républicaine : de l’éclatement de la révolution … au rétablissement de Franco face à la « Sanjurjada » 11 La Guerre Civile d’Espagne 12 Camps : 12 Causes : 12 Début de la guerre : 12 Déroulement de la guerre : 13 Plan militaire : 14 Les principales batailles : 14 La Bataille pour Madrid : 14 La Bataille de Teruel : 14 La Bataille de l’Ebre : 15 Fin de la guerre : 15 Bilan de la guerre … En particulier, les franquistes refusèrent toutes les propositions adverses de compromis et poursuivirent, après leur victoire, une répression incessante et de très grande ampleur. Blindés, camions, avions, artillerie sont acheminés à partir des ports russes de la Mer Noire et deviennent un élément irremplaçable pour les chefs militaires espagnols. André Malraux, L’Espoir, 1937. Neuf diocèses perdirent ainsi plus de la moitié de leur clergé, la seule appartenance à ce dernier étant justiciable d’une exécution sommaire. 3 mai : Écrasement des insurgés anarchistes et marxistesde Barcelone par l’État républicain, le Komintern et le Parti communiste espagnol, opposés à toute révolution prolétarienne au nom du front populaire antifasciste. Certain de ces civils participent aux combats et en sont plus souvent encore victimes, pendant mais aussi après la fin de la guerre «fratricide».. La Guerre Civile espagnole ou guerre d’Espagne (1936-1939) marqua profondément l’histoire espagnole, mais aussi l’histoire européenne. La guerre civile espagnole Emmanuel Gagnepain GPRL Orléans-Tours Phases principales de la guerre à appréhender avec des (cartes) (voir ci après) La guerre d’Espagne voit la collaboraBon entre régimes totalitaires et autoritaires, plus les parBsans dans les … L’historien de la guerre civile ne peut souscrire à une entreprise de haine et de démolition. Fonds L'Illustration. En 1930, le roi d’Espagne Alphonse XIII se débarrasse du dictateur Primo de Rivera, au pouvoir depuis le coup d’état militaire de 1923. Quand la guerre proprement dite commence, fin juillet 1936, tout semble bloqué mais l’aide extérieure de l’Allemagne et de l’Italie, futures puissances de l’Axe, permet aux troupes du Maroc (les plus compétentes et les mieux entraînées) emmenées par Franco de passer le détroit de Gibraltar le 5 août et de rejoindre le reste de l’armée et 15 000 carlistes emmenés par Mola. Merci de me répondre. 16 juin-17 juin : Mise hors-la-loi du POUM en zone républicaine et arrestation de ses principaux dirigeants. Les problèmes majeurs, pour les républicains, se posent du côté de l’organisation. Bon plan : bénéficiez de 89% de réduction sur votre formation au Deep Learning, Box internet en promo : la RED box fibre est à seulement 25 €/mois, En bref : l'Espagne abrite les plus vieilles peintures rupestres. C’est bouleversent d’émotion d’avoir vécue par procuration, partielle, cette guerre civile. En règle générale, l’armée républicaine souffre d’une carence en officiers d’active qui ont pour beaucoup choisi de rejoindre le camp nationaliste. Ceux-ci essaient encore d’attaquer lors de la bataille de l’Èbre (à partir du 25 juillet 1938) mais c’est un nouvel échec : les républicains sont contraints de repasser l’Èbre au prix de pertes importantes. Dans l’hypothèse du ralliement de Franco à la conspiration, l’appareil devait servir à le transporter au Maroc. 19 juin : Chute de Bilbao devant l’armée nationaliste. Causes de la guerre civile On a recherché les causes lointaines de cette crise d'une ampleur inaccoutumée dans le déséquilibre profond dont souffrait la société espagnole, dans la répartition très inégale de la propriété, surtout dans le Sud, dans la faiblesse de la bourgeoisie et des classes moyennes. À chaque jour, plus de partage et prendre la temps de mieux comprendre et non de condamner mes concitoyens. A cette date la guerre d’Espagne a pris un caractère d’atrocité extrême (ex. En Asturies par exemple, elles dressent les listes des sympathisants des partis de droite dont les « plus chanceux » sont victimes d’expropriation. Tandis que les anarchistes de la CNT et les communistes non staliniens du POUM soutenaient que la guerre ne pouvait être gagnée qu’en poursuivant la révolution qui avait été déclenchée par la rébellion des militaires soulevés en juillet, les communistes du PCE et d’autres partis politiques modérés tentaient de contenir, voire d’éradiquer, la force révolutionnaire. La guerre d’Espagne, est un conflit qui opposa le camp des « nationalistes » à celui des « républicains ». En octobre, Franco doit faire un choix stratégique : aux portes de la capitale, il préfère détourner ses troupes au sud, vers Tolède pour aller sauver les insurgés assiégés dans l’Alcazar. 17 mars-19 mars : Les Italiens bombardent Barcelone, fief des républicains espagnols. Le bombardement de Guernica par l'aviation allemande le 26 avril 1937 a transformé à jamais cette petite ville basque en symbole de la guerre d’Espagne, et au-delà de la barbarie fasciste.Bastion républicain pendant la guerre civile espagnole, elle fut dévastée par des bombardements aériens qui firent près de 2 000 victimes. Mais le coup d’État échoue, en ce sens que l’armée ne reconstitue les pouvoirs que sur une partie restreinte du territoire ; ailleurs la population la désarme, et le gouvernement ne s’avoue pas vaincu, malgré la destruction de l’instrument militaire. L’industrialisation de l’Espagne et son économie restent pauvres, non seulement à cause de la perte de ses colonies, mais aussi de par les guerres napoléoniennes et les guerres civiles. Cette situation contribue à affaiblir progressivement le camp républicain. C’est ainsi qu’on en arriva au terrible affrontement de 1936. Du côté des masses ouvrières et chez les paysans les plus misérables dominait l’esprit révolutionnaire. les vieux soupirent avec une sorte de fierté triste. Elle oppose, au moins, deux parties de la population de ce pays. À Madrid, des exécutions sommaires massives ont lieu à partir notamment du 22 août 1936, et coûtent la vie à plusieurs anciens ministres de la République comme José Martínez de Velasco, Manuel Rico, Ramón Álvarez ainsi qu’à Melquíades Álvarez, chef du parti libéral-républicain et Fernando Primo de Rivera, frère du fondateur de la Phalange. publique, lié au traumatisme vis-à-vis du conflit de la Première Guerre mondiale. L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail ! Pour Mussolini la guerre en Espagne est l’occasion d’effectuer une propagande d’ampleur internationale. Mais l’attaché militaire à l’ambassade d’Espagne en France révèle le projet d’envoyer vingt-cinq avions, ce qui déclenche une très violente campagne de presse, animée notamment par L’Écho de Paris et L’Action française. Le 26 avril 1937, jour de marché, un raid aérien de 50 appareils de la Légion Condor bombardent la ville et sa population civile. 26 janvier : Chute de Barcelone, la Catalogne tombe aux mains des troupes franquistes, 450 000réfugiés espagnols parviennent en France où ils seront internés dans des camps. Putsch militaire, mené par Franco, Mola et Queipo de Llano ; ils contrôlent l’armée d’Afrique au Marocespagnol, Séville, Cadix, Cordoue, Algésiras, Pampelune, Valladolid, Burgos. La guerre civile russe (1918-1922) divisa le pays en plusieurs camps irréconciliables, mais dans l’ensemble, la plupart des combattants se rangèrent soit avec les « rouges » (communistes), soit avec les « blancs » (pro-tsaristes et anticommunistes). La guerre civile espagnole (1936-1939) s’est caractérisée par deux phénomènes remarquables faisant de ce conflit un épisode singulier de l’histoire mondiale. Les massacres des opposants commencent dès le début de la rébellion. En septembre 1936, devant des réfugiés espagnols, le pape Pie XI dénonçait ce qu’il désignait comme une « haine de Dieu satanique professée par les républicains ». Au cours de l’entre-deux-guerres, l’histoire de l’Espagne est mouvementée et marquée par une très forte instabilité. Devant l’échec de cette organisation, le gouvernement a tenté de créer une armée populaire sous la forme d’un corps national (en place au printemps 1937), avec une discipline et un commandement communs. Le moment serait d’ailleurs mal choisi pour se lancer dans une aventure de cette importance. Le camp républicain se composait quant à lui de différentes forces unies contre le front nationaliste. 28 octobre : Le gouvernement républicain esttransféré à Barcelone. 13 mars : La France rouvre ses frontières au transit d’armes vers la zone républicaine. Ailleurs je ne sais pas, mais en Espagne, en 1931, on peut affirmer, sans hésiter, que Démocratie = République. Le roi espère avoir assez d’influence pour assurer la … 14 août : Le colonel Juan Yagüe prend Badajoz, opérant ainsi la jonction entre les zones nationalistes du Nord et duSud. 16 novembre : Les républicains repoussés surl’autre rive de l’Ebre. Le pronunciamiento n’a été capable de s’imposer contre la masse. La Guerre civile espagnole (1936-1939) dans La veillée à Benicarló et Causes de la Guerre d’Espagne (1939) de Manuel Azaña Elvire Diaz, MIMMOC (EA 3812), Université de Poitiers Nombreux sont les textes du Président de la Seconde république espagnole, Manuel En mai 1937, les deux camps s’opposèrent violemment à Barcelone. Formation du gouvernement de José Giral, avec des représentants de la gauche modérée. Le chiffre des victimes reste difficile à quantifier. Au fur et à mesure de la progression des troupes rebelles et de la prise des villes et villages au tout début de la guerre, les militants et sympathisants de la République sont systématiquement arrêtés, emprisonnés ou fusillés. Tout de même la coalition manquait de solidité ; le désaccord était patent entre communistes et anarchistes. L’armée franquiste était dépendante du pétrole fourni par des compagnies pétrolières américaines. Cette alliance n'allait pas de soi tant elle rapprocha… Il est soutenu en grande partie par les militaires, l’Église catholique, et par les classes les plus aisées et conservatrices. Ce fut aussi le cas pour les députés de droite pourchassés en zone républicaine et dont 24 sont exécutés. À l’exception des Britanniques qui font respecter l’embargo avec grand soin sur l’Atlantique, l’Allemagne nazie et le gouvernement de l’Italien Mussolini commencent rapidement leurs livraisons aux nationalistes. La seconde République espagnole, instaurée en 1931 après les élections municipales et le départ pour l'exil d'Alphonse XIII, ne sera jamais un régime parlementaire stable, mais une longue suite de conflits politiques qui ne pourront s'exprimer en dernier ressort que dans la guerre civile. Causes de la Seconde Guerre mondiale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il faut ajouter à ces chiffres la surmortalité due à la famine ou aux épidémies mais le chiffre de ces victimes (estimé à 330 000) reste difficile à établir. L’accueil des arrivants a été très différent d’un endroit à l’autre : tantôt ils étaient bien reçus et faisaient même l’objet d’actions de solidarité, tantôt ils étaient regardés avec méfiance voire hostilité dans une France en crise marquée par certaines formes de Offre de noël : le VPN Surfshark casse les prix avec 83 % de réduction ! Une guerre civile est une guerre qui se déroule à l'intérieur d'un pays. La guerre civile en Espagne (1936-1939) opposait les républicains aux nationalistes. Un débat politique faisait rage : il fallait poursuivre la révolution sociale commencée ou bien gagner d’abord la guerre rassemblant tous ceux qui refusaient le fascisme ? Juan March finance la location d’un avion britannique (Dragon Rapide) que Luis Bolín, correspondant d’ABC à Londres, fait envoyer aux îles Canaries. Les victimes sont à la fois des détenus madrilènes évacués de la ville, des étudiants d’un collège catholique et les membres de familles aisées de la ville. Si vous souhaitez mieux comprendre ce conflit, ces livres en parlent le mieux. L’armée espagnole, avant la guerre, est plutôt médiocre, avec un matériel hors d’âge et des tactiques d’un autre temps. Passivité et collaboration des anarchistes du gouvernement, défaitisme des dirigeants du POUM. Le but du bombardement était apparemment de démoraliser la population civile. Octobre :Retrait des Brigades Internationales. C´est ici qui jouent les grands changements. En septembre : Le Komintern approuve la création des Brigades internationales en Espagne. Le 17 juillet, à Barcelone, les militants de la CNT commencent à s’armer, dans les arsenaux et les chantiers navals. Hé bien je suis heureux de voir que peu à peu des personnes s’intéressent à ce sujet et se manifestent positivement sur le blog. Particulièrement violente, et durablement traumatisante, la guerre d’Espagne est tristement célèbre comme théâtre de multiples exactions. L’aide russe commence à arriver en Espagne à la fin du mois d’octobre 1936, suite à une demande pressante du nouveau chef du gouvernement de Madrid, Largo Caballero. Il semble qu’au début de 1937, chaque camp dispose d’environ 500 000 hommes. Le 17 juillet 1936, la garnison espagnole de Melilla se soulève contre le gouvernement républicain, sous le commandement du général Franco. Les Asturies restent alors seules dans le nord de l’Espagne à rester sous contrôle de la République. Le général Francisco Franco prend la tête de la junte militaire. Le reste de l’Espagne est enlevé dans le mois, les derniers combats ayant eu lieu à Alicante. Je l’ai surnommé sans couille, car ne pas avoir d’honneur pour ses semblables ses pas digne d’un homme avec valeur. c’est impressionnant ! Le télétravail, une opportunité pour réaliser un bilan de compétences. Les militaires insurgés, dès lors qu’ils n’ont pas remporté une victoire immédiate, et surtout qu’ils se heurtent à une résistance plus forte, ont absolument besoin d’une aide extérieure. Le gouvernement Giral, ne disposant plus d’aucune force de police, d’armée ou de justice, se trouve débordé par les comités populaires qui se mettent en place à l’initiative des syndicats et des partis de gauche. 15 décembre : Offensive républicaine à Teruel. Le cas de la guerre d’Espagne François Godicheau Une guerre civile? sur le plan militaire, une série d’offensives vise à redonner l’initiative à l’armée républicaine, une armée reconstituée avec un commandement unifié. Durant trois ans, les Nationalistes, partisans du coup d’Etat de juillet 1936, se sont battus contre les Républicains, partisans de la Seconde République espagnole. La guerre civile espagnole (1936-1939) s’est caractérisée par deux phénomènes remarquables faisant de ce conflit un épisode singulier de l’histoire mondiale. La guerre d’Espagne est une guerre civile opposant révolution et contre révolution. Quelle est la cause de la guerre de succession d'Espagne ? Brièvement dans le cas présent en m’en tenant à son commentaire qui est juste, au demeurant du fait de la guerre de 1914 et de ses conséquences, il me parait utile de rappeler aussi qu’en 1936 bien que le front populaire eut remporté les élections, la France était quand même très partagée à plus ou moins 50/50 avec une extrême droite forte. La Guerre Civile Espagnol Introduction La guerre d'Espagne (également souvent désignée sous le nom de guerre civile espagnole ou moins fréquemment de révolution espagnole[6]), est un conflit qui opposa, en Espagne, le camp des « nationalistes » à celui des « républicains » réunissant, parfois avec de vives tensions, communistes, socialistes, républicains et anarchistes. Sophie d’Act’en Ciel. Préparé de longue date, le soulèvement militaire et civil du camp franquiste éclata le 17 juillet 1936, mais sa mise en échec partielle contraignit les deux camps à se livrer une guerre totale imprévue, longue et meurtrière. La Constitution de 1978 bafouée. Dans l’armée revivait l’ancienne tradition des pronunciamientos. Durant plusieurs décennies, les conflits sociaux, économiques et politiques ont peu à peu sapé le pouvoir du gouvernement. Elle se déroula de juillet 1936 à avril 1939 et sacheva par la défaite des républicains et létablissement de la dictature de Francisco Franco, qui conserva le pouvoir absolu jusquà sa mort en 1975. Au printemps 1937, ceux-ci décidèrent de supprimer ce front au nord de l’Espagne. La production minière et sidérurgique a subi un recul. En mars 1937, lItalie fasciste, qui apportait son soutien aux troupes nationalistes du général Franco en Espagne, décida de lancer une offensive sur Madrid par le Nord-Est. La guerre civile espagnole Emmanuel Gagnepain GPRL Orléans-Tours Phases principales de la guerre à appréhender avec des (cartes) (voir ci après) La guerre d’Espagne voit la collaboraBon entre régimes totalitaires et autoritaires, plus les parBsans dans les … Rapporter le conflit. Leur détermination fait basculer de leur côté la Garde civile et la Garde d’Assaut, obligeant les militaires à capituler dans cette ville qui est la deuxième du pays.