Prétendre le contraire relève de la pure polémique Â». Les concepteurs du projet de Djamaâ El Djazaïr ont pris en compte la structure du delta de l'Oued El Harrach pour sa sécurisation parasismique. Une première prière collective se tiendra à cette occasion, un an et demi après la … La salle de prière abrite un lustre de 357 000 cristaux Swarovski, trempé dans un bain d’or de 24 carats, mesurant 13,7 m de diamètre, pesant près de 9,5 tonnes, et suspendu au dôme par 38 câbles d'acier. Bâtie par l'Almoravide Youssef Ibn Tachfin en 1097, le minaret date de 1324 et fut construit par le sultan zianide de Tlemcen, Abû Tâshfîn. La mission inclut les études de conception générale et d'exécution pour tous les corps d'état ainsi que le suivi et contrôle des travaux de réalisation de Djamaâ El Djazaïr. C'est l'entreprise chinoise China State Construction Engineering (CSCEC) qui a été chargée de la réalisation de la Mosquée El Djazaïr. Les capacités du CTC sont avérées pour contrôler les travaux de réalisation d’un ouvrage de la taille du Djamaâ el Djazaïr. Le contenu de ce site est sans garanties. Ceux qui s’y prosternent sont complices”. N° Directeur Début Fin 01 Mohamed Lakhdar Alloui 2008 13 novembre 2013 02 Mohamed Guechi 25 octobre 2015 16 juillet 2017 (Retraite). Les meilleurs produits artistiques réalisés localement en Algérie ont été choisis pour la décoration et l'ornement de Djamaâ el Djazaïr pour refléter l'authenticité et l'identité algérienne. La grande mosquée d'Alger, Djamaâ El-Djazaïr (arabe : جامع الجزائر), ou mosquée d'Algérie, est une mosquée située à Alger, en Algérie.La mosquée est achevée en avril 2019. Puisque le site algérois où est implantée cette mosquée est le siège d'une activité sismique à cause de failles actives mises en évidence par les campagnes marines effectuées entre 2003 et 2005, le système parasismique de l'édifice religieux est conçu pour la zone III au vu de son aléa sismique élevé[45]. Pour le minaret, une stratégie de défense différente contre les séismes a été choisie par les concepteurs du projet, qui ont « opté pour des fondations profondes avec barrettes profondes. Texte tiré de l'article Wikipédia "Grande Mosquée d'Alger" et modifié le 14 août 2020 sous la license CC-BY-SA 3.0. https://doi.org/10.2749/101686615x14210663188619, Login La nef centrale de cette salle de prière est entourée de colonnades. La Coupole est équipée d'un paratonnerre de 6,5 mètres, orné de trois boules et d'un gigantesque croissant de lune, le tout entièrement recouvert de feuilles d'or. Le bureau d’études français Egis qui a assuré le suivi de la réalisation de cette mosquée depuis février 2016 pour la vérification des plans complémentaires que fait l’entreprise China State Construction Engineering (CSCEC). Découvrez la Grande mosquée d’Alger de l’intérieur 20 Août 2020 à 20:32 Lancée en 2012, la réalisation de la Grande mosquée d’Alger a été achevée en avril 2019, pour un coût estimé à deux milliards de dollars. Ce groupement d'études allemand a remporté le concours international d'architecture pour ce projet en janvier 2008 avant que la signature du contrat ne se fasse en juillet 2008 pour la maîtrise d'œuvre en présence de la chancelière allemande Angela Merkel. Elle évoque le type le plus ancien des mosquées, la mosquée à colonnades qui s'ouvrent vers le haut comme une fleur tout en offrant un espace pour des conduits techniques. La grande mosquée est la troisième plus grande mosquée du monde, derrière celles du Masjid al-Haram à La Mecque et du Masjid al-Nabawi à Médine. INSCRIPTION GRATUITE. Localisée dans la commune de Mohammadia. Cette grande école coranique, lieu d’enseignement supérieur, peut accueillir jusqu’à 300 étudiants poste gradués en sciences islamiques et en sciences humaines et comprend des salles de cours, une salle multimédia, une salle de conférence, un internat avec dépendance en chambre double et des bureaux d'administration. La terrasse alluviale, située sur le versant est de l'Oued El Harrach, est constituée par des alluvions déposées par le cours d'eau qui se déverse dans la Méditerranée. Djamaâ el Djazaïr est situé à 10 kilomètres à l'est d'Alger et à 1 kilomètre de la Mer Méditerranée[17]. La Coupole est équipée d'un paratonnerre de 6,5 mètres, orné de trois boules et d'un gigantesque croissant de lune, le tout entièrement recouvert de feuilles d'or[32]. La Grande mosquée a été bâti sur un terrain géologique présentant des sédiments superficiels et profonds situés sur la berge orientale de l'Oued El Harrach et non loin de la rive de la baie d'Alger. Mais après une réunion du conseil des ministres, la date de l’inauguration a été avancée au 28 octobre. Avec une équipe de 15 cadres sur le chantier que l'intervention du CTC consiste à contrôler les plans et les travaux effectués sur place. Le minaret est le plus haut minaret du monde, d'une hauteur de 265 mètres avec une plateforme d'observation au sommet pour que les visiteurs profitent de la vue panoramique sur la baie d'Alger. Localisée dans la commune de Mohammadia. En outre on peut relever la présence d'un amphithéâtre, d'un hôtel de 300 chambres, de plusieurs salles de séminaires, des espaces scientifiques, un centre commercial, des restaurants, un parc de loisirs et plusieurs bâtiments administratifs[44]. La grande Mosquée d’Alger, la plus monumentale d’Afrique, va être inaugurée mercredi. Ce groupement d'études allemand a remporté le concours international d'architecture pour ce projet en janvier 2008 avant que la signature du contrat ne se fasse en juillet 2008 pour la maîtrise d'œuvre en présence de la chancelière allemande Angela Merkel. L'Organisme national de contrôle technique de la construction (CTC) qui a pris en charge le projet du Djamaâ El Djazaïr dès sa première conception. Cet édifice religieux a une capacité d’accueil de 120.000 fidèles, et il est aussi doté d’un parking (payant) de 6.000 places. d'une station d'hélicoptère. Les concepteurs de Djamaâ el Djazaïr ont attribué une importance toute particulière aux colonnes qui n’ont en effet pas unique vocation à servir de pilier à l’édifice, mais sont également des éléments d’architecture ornementale. Elle comprend plusieurs bâtiments indépendants, disposés sur un terrain d’environ 20 hectares avec une surface brute de plus de 400 000 m2, à Mohammadia, à l'est de la capitale, en face de la baie d'Alger. Elles sont d'une superficie de 4 200 m2 en abritant des fontaines entre grandes et petites, et une centaine de robinets sur la périphérie. La sédimentologie des roches sédimentaires de cette zone a permis d'assurer la faisabilité du projet. C'est le décret no 13-377 du 9 novembre 2013, portant Statut de la Mosquée, qui charge l'État algérien de la maintenance, de la restauration, de l'hygiène, du gardiennage et de l'équipement de Djamaâ el Djazaïr, ainsi que de toutes autres charges afférentes. Les études ont permis aussi de prouver qu’il n’y a pas de risque de liquéfaction ou de glissement de terrain, en cas de tremblement de terre, comme l'a confirmé le Laboratoire national de l’habitat et de la construction (LNHC). La Grande mosquée d’Alger est bâtie sur une superficie de 400.000 mètres carrés et possède un minaret de 265 mètres de hauteur – il s'agit du plus haut minaret du monde. Cette faible profondeur a donné une consistance aux fondations de la mosquée et de son minaret en donnant un degré de liberté aux isolateurs sismiques qui protègent les bâtiments de ce complexe islamique. La mosquée compte une salle de prière d'une superficie de 20 000 m2. la réalisation de la grande mosquée d'Alger conformément au dossier technique élaboré à cet effet en coordination avec les services concernés du ministère de tutelle ; la coordination des actions des institutions et organismes concernés par la réalisation du projet ; l'initiation de toute autre action visant à la mise en œuvre de son objectif ; la gestion de la mosquée et l'exploitation de ses annexes et la prise en charge de leur entretien, leur développement, et leur modernisation ; la prise en charge de toutes les opérations commerciales, foncières, industrielles et financières liées à son objet ; l'entretien de relations de coopération avec les institutions et les organismes similaires. Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil, Akkermann, Jan / Hewener, Alexander / Constantinescu, Dan, Djamaâ El Djazaïr—The Great Mosque of Algeria, Akkermann, Jan / Constantinescu, Dan / Hewener, Alexander, Die Große Moschee von Algerien - ein Monument im Starkbebengebiet, Constantinescu, Dan / Köber, Dietlinde / Akkermann, Jan, Das Minarett der Großen Moschee von Algerien - Ein Tragwerk der besonderen Art, Monument in Rekorden - Die Große Moschee von Algerien, Zentrum kultureller und religiöser Einrichtungen. Sa construction aura duré 7 ans et coûté 2 milliards de dollars. Le CTC est en avance en ce qui concerne les normes parasismiques et est parmi les premières institutions algériennes à accueillir les nouvelles technologies[58]. Ce bassin sédimentaire, sur lequel a été construit la mosquée, est un atténuateur d'onde sismique. L'ANARGEMA qui est la structure étatique algérienne de suivi de la réalisation et de la gestion de Djamaâ El Djazaïr[54]. Elle est ainsi le maître d'ouvrage de cet édifice religieux. La construction devait générer 17 000 emplois entre travailleurs chinois (10 000) et algériens (7 000). Le lieu-dit est encore appelé "Lavigerie". Le projet initialement annoncé livré en 2015 a finalement pris du retard à la suite de la demande du groupe allemand Krebs chargé de la réalisation de l’édifice après avoir soulevé des problèmes techniques sur la stabilité du minaret, en affirmant néanmoins qu'il existait des solutions techniques mais qu’il fallait du temps pour leur mise en œuvre[50]. Prétendre le contraire relève de la pure polémique Â». La mosquée compte plusieurs salles d'ablutions[24], salles où les fidèles se purifient avant de faire leurs prières. En effet certains avaient fait planer le doute sur la faisabilité d’un édifice aussi haut sur un terrain argileux et marécageux ; Des rumeurs laissaient entendre que la taille du minaret serait peut-être revue à la baisse mais sans tarder le ministre de l'habitat Abdelmadjid Tebboune a mis fin à ces dernières en affirmant que « la taille du minaret restait à 270 m Â». Ces 618 piliers octogonaux en béton, dont les 32 plus grands sont divisés en 3 parties, présentent une longueur totale de 34 m pour un diamètre de 1,62 m. Ces colonnes sont façonnées à l'aide de béton blanc centrifugé hautes performances fabriqué par un malaxeur spécifique réalisé par le constructeur BHS Sonthofen. Elle devra être protégée, éclairée et homologuée. Le projet initialement annoncé livré en 2015 a finalement pris du retard à la suite de la demande du groupe allemand Krebs chargé de la réalisation de l’édifice après avoir soulevé des problèmes techniques sur la stabilité du minaret, en affirmant néanmoins qu'il existait des solutions techniques mais qu’il fallait du temps pour leur mise en œuvre. La première prière du vendredi a été accomplie à la Grande Mosquée d'Alger (Djamaâ El-Djazaïr), vendredi 6 novembre 2020, à l'instar des autres mosquées à travers le territoire national. La grande mosquée d'Alger, la troisième plus grande du monde et la plus monumentale d'Afrique, a été inaugurée ce mercredi lors d'une première prière collective. La grande mosquée est dotée d'une salle de prière d'une superficie de 20 000 m2[5], pouvant accueillir 120 000 fidèles. Djamaâ El Djazaïr est la troisième plus grande mosquée de l'histoire, derrière celles du Masjid al-Haram à La Mecque et du Masjid al-Nabawi à Médine[16]. Non loin de cette coupole, vue de l'extérieur, est érigé le plus haut minaret jamais réalisé dans le monde. La conception du minaret a été faite sur la base d'une étude de microzonage menée par le Centre national algérien de recherche appliquée en génie sismique (CGS). La salle de prières est reliée à la fondation par l'appareil appelé isolateur sismique qui transmet, quand le mouvement sismique se produit, la contrainte d’abord à la fondation avant d’atteindre la structure, tout en réduisant la force sismique deux à cinq fois. Depuis son lancement en 2012, le projet a été ouvertement critiqué quant à la résistance de son minaret face à un séisme majeur. La grande mosquée d'Alger, Djamaâ El-Djazaïr (arabe : جامع الجزائر), ou mosquée d'Algérie [2], est une mosquée située à Alger, en Algérie.La mosquée est achevée en avril 2019.Sa construction aura duré 7 ans et coûté 898 millions d'euros [3].. La grande mosquée est dotée d'une salle de prière d'une superficie de 20 000 m 2 [4], pouvant accueillir 120 000 fidèles. Une technique « sans faille Â», conçue et testée « dans les grands Â» laboratoires du monde. Les études ont permis aussi de prouver qu’il n’y a pas de risque de liquéfaction ou de glissement de terrain, en cas de tremblement de terre, comme l'a confirmé le Laboratoire national de l’habitat et de la construction (LNHC)[49]. Le projet de donner une grande mosquée à Alger est présenté comme étant avant tout celui de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika, celui-ci voulant se placer dans la continuation de Houari Boumédiène. Pour le minaret, une stratégie de défense différente contre les séismes a été choisie par les concepteurs du projet, qui ont « opté pour des fondations profondes avec barrettes profondes.